Remplacement d’une chaudière au mazout : comment choisir le bon modèle ?

Retour à l'aperçu
remplacer chaudière

Une chaudière au mazout est capable de fonctionner durant de nombreuses années, mais si vous avez acheté un logement équipé d’une ancienne installation ou que votre chaudière au mazout commence à montrer des signes de fatigue, vous faites alors face à un choix épineux. Analysez de manière critique la situation et posez-vous la question suivante : comment optimiser ce système de chauffage et le rendre plus durable ? Saviez-vous par exemple que les nouveaux modèles de chaudières au mazout sont compatibles avec les combustibles pauvres en carbone ? Découvrez ici nos conseils et choisissez la chaudière à mazout adaptée à vos besoins, mais aussi à la législation en vigueur dans votre région.

Législation en matière de remplacement de chaudière

Aussi longtemps que votre chaudière de chauffage central n’est pas défectueuse, aucun remplacement n’est exigé. Votre installation de chauffage doit simplement répondre aux obligations régionales en matière de contrôle et d’entretien.

Vous souhaitez tout de même remplacer votre chaudière ? Sachez que les modèles économes en énergie sont aujourd’hui la norme. En effet, les nouvelles chaudières doivent obligatoirement répondre aux exigences européennes en matière d’écoconception et afficher une efficacité énergétique saisonnière égale ou supérieure à 86 %. Ce pourcentage fait référence au rapport entre le besoin en chaleur des locaux pour une saison donnée et la consommation d’énergie nécessaire pour couvrir ce besoin.

Une classe A ou B pour un rendement élevé

Les chaudières au mazout sont aujourd’hui réparties en différentes classes énergétiques sur la base de leur efficacité saisonnière. Les classes existantes vont de A+++ à G, une efficacité de 86 % correspondant à la lettre B. Vous souhaitez remplacer votre chaudière au mazout par un modèle de classe A ? Optez pour un modèle à condensation, qui est désormais la norme en matière de rendement et de durabilité. Consultez ici notre aperçu des chaudières à condensation de classe énergétique A. Vous pouvez aussi opter pour un modèle de classe B, mais pas pour un modèle de classe C ou inférieure. Dans les trois régions du pays, les chaudières amenées à remplacer un ancien modèle doivent en effet répondre aux exigences européennes et afficher une classe énergétique A ou B.

Attention : lorsque plusieurs solutions de chauffage sont combinées dans une seule et même installation, une étiquette est délivrée pour l’ensemble de ce système. Il s’agit du label « package ». Optez ici pour une classe énergétique B au minimum.

Remplacer sa chaudière au mazout : la solution idéale

Pour comparer de manière objective les différents scénarios de remplacement de chaudière, Informazout a mené l’enquête via un bureau d’études indépendant, Ph. Deplasse & Associés. Ce dernier a mis en place un cadre d’étude aussi réaliste que possible, à savoir une habitation ressemblant de près au logement moyen d’un ménage belge de quatre personnes (surface d’environ 180 m2, trois façades et deux étages).

L’étude a ensuite pris en considération les frais totaux sur 15 ans, notamment :

  • les frais d’achat et d’entretien de l’installation ;
  • les frais de combustible ;
  • et les coûts de financement.

La chaudière à condensation avec chauffe-eau solaire, le choix le plus durable

Le budget à prévoir pour l’achat et l’installation d’une chaudière à condensation au mazout de classe énergétique A est d’environ 10 000 €. En tenant compte de la puissance, de la consommation, des frais d’entretien et des coûts de financement de la chaudière sur une période de quinze ans, le bureau Ph. Deplasse & Associés a donc estimé le coût annuel de ce système à 3 400 €, ce qui fait de la chaudière à condensation au mazout l’option de chauffage la plus avantageuse du marché.

Un système composé d’une chaudière à condensation au mazout et d’un chauffe-eau solaire coûte quant à lui 13 000 € en moyenne, installation comprise. Grâce à la faible consommation d’énergie de ce système, vous ne débourserez cependant que 3 470 € par an sur une période de quinze ans. Une prime rend d’ailleurs cet investissement encore plus intéressant pour les particuliers. Soulignons aussi que la combinaison d’une chaudière à condensation au mazout et d’un chauffe-eau solaire s’impose comme le système de chauffage le plus durable de tous.

Comme le démontrent les calculs de Ph. Deplasse & Associés, un changement d’énergie du mazout au gaz naturel ne se révèle en outre pas beaucoup plus avantageux. Une étude récente indique même que le gaz naturel est responsable de davantage d’émissions de gaz à effet de serre que le mazout si l’on tient compte du cycle de vie complet de ces énergies.

Dernier point, mais non des moindres : les pompes à chaleur 100 % électriques et les chaudières au propane s’avèrent être les options les moins intéressantes pour les particuliers en quête d’un nouveau système de chauffage.

Une chaudière murale ou un modèle sol ?

Vous disposez actuellement d’une chaudière murale au mazout ? Sachez que ce type de chaudière n’est plus disponible sur le marché belge, mais vous aurez l’embarras du choix parmi les modèles sol plus robustes. Vous devrez par ailleurs choisir entre un modèle avec ou sans ballon intégré, qui permet de maintenir une réserve d’eau chaude à température. Attention toutefois si vous optez pour la première solution : un modèle avec ballon placé sur ou sous la chaudière prendra moins de place au sol qu’un modèle avec ballon placé à côté de la chaudière.

Faites appel à un spécialiste

Vous l’aurez compris : remplacer votre ancienne chaudière au mazout est la solution idéale pour vous chauffer de manière plus durable et économique. Grâce à notre checklist pratique, vous saurez immédiatement si l’heure est venue de remplacer votre fidèle chaudière. Un changement d’installation s’impose ? Comparez bien les prix et les devis d’installateurs. Pensez aussi à confier la livraison de votre nouvelle chaudière à un technicien agréé spécialisé dans les combustibles liquides. Contactez un ExpertMazout de votre région pour plus d’informations et des conseils sur mesure.

Sur le même sujet

Vous comptez acheter une nouvelle chaudière au mazout ? Découvrez six raisons de combiner votre...
Vous achetez une chaudière à condensation au mazout, mais vous ne savez-vous bien comment évacuer...