Quel est l’avenir des combustibles fossiles ? Une question au centre de Heating Avenue 2019

Retour à l'aperçu
combustibles fossiles

Le 22 février s’est déroulée une journée d’information pour les professionnels du secteur du chauffage, Heating Avenue 2019. Riche en nouveautés, tables rondes et workshops, celle-ci s’est penchée sur l’avenir des combustibles fossiles dans un secteur en pleine évolution et plus particulièrement sur leur efficacité et les possibilités de combinaison avec les énergies renouvelables. La conclusion de l’événement ? Le mazout est une énergie d’avenir qui présente de multiples avantages. Voici un résumé des apprentissages tirés lors de cette journée !

Une réduction des émissions de CO2

Les personnes qui décident de remplacer leur vieille chaudière par une chaudière au mazout à haut rendement sont gagnantes à tous les niveaux. Ce changement garantit en effet un gain d’efficacité énergétique et une réduction des émissions de CO2 de 30 %. Une décision qui est dès lors on ne peut plus durable, alors que d’autres combustibles profitent injustement d’une image bien plus « verte » que le mazout. Si l’on compare la durabilité des différents combustibles et que l’on tient compte de leur cycle de vie complet, de l’extraction à la combustion finale, il apparaît toutefois que le mazout n’émet pas plus de CO2 que le gaz naturel, par exemple. Ce dernier émet en effet bien plus de CO2 que le mazout avant sa combustion finale en raison, entre autres, de ses pertes de méthane et de son transport.

La combinaison avec les énergies renouvelables

Installer une chaudière au mazout à haut rendement est bien sûr un excellent départ pour réaliser des économies et respecter davantage l’environnement, mais il est possible d’aller encore plus loin en combinant mazout et énergies renouvelables. Cela peut se faire à l’aide d’un chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude sanitaire ou d’une installation de chauffage hybride composée d’une chaudière et d’une pompe à chaleur. Vous consommerez donc uniquement du mazout lorsque l’énergie renouvelable ne sera pas disponible en suffisance pour répondre à vos besoins en chauffage ou en eau chaude sanitaire. Le mazout, quant à lui, fera simplement office de bouée de secours lors des journées d’hiver sombres et froides.

Autre avantage de la combinaison du mazout et des énergies renouvelables ? Vous n’utilisez le réseau d’électricité que très peu, voire pas du tout, ce qui est loin d’être négligeable à l’heure où le réseau belge subit une pression croissante. Pensez entre autres au risque de pénurie après la sortie du nucléaire, aux possibilités d’importation limitées en électricité, à l’arrivée des véhicules électriques, etc.

Dernier point et non des moindres, une installation hybride constitue une solution bon marché en cas de remplacement de son ancienne installation de chauffage :

  • Se chauffer avec un système de chauffage hybride (chaudière au mazout et chauffe-eau solaire) est pratiquement trois fois moins cher que de se chauffer avec une pompe à chaleur électrique seule. Les quantités de CO2 émises sont quant à elles comparables.
  • Un système hybride avec chaudière à condensation au mazout et pompe à chaleur coûte deux fois moins cher qu’une pompe à chaleur électrique et rejette près de 33 % de CO2 en moins.

Sur le même sujet

Découvrez ici les avantages de l’entretien de votre chaudière, les étapes d’un entretien type et...
Curieux de savoir d'où provient votre mazout ? Découvrez ici son parcours de la commande à la...