Faire installer un chauffe-eau solaire ? Voici les points de vigilance

Retour à l'aperçu
Ne pas installer un chauffe-eau solaire soi-même

Opter pour un chauffe-eau solaire est toujours une bonne idée : vous réalisez des économies d’énergie, ce qui fait du bien à votre portefeuille et à la planète. Mais n’allez pas pour autant installer le chauffe-eau solaire vous-même ! Ce dispositif requiert de nombreux réglages spécifiques. En confiant la tâche à un installateur professionnel, vous vous assurez du fonctionnement optimal et de la longévité de votre appareil. Approfondissons.

Les deux faces essentielles du chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire a deux groupes de fonctions qu’il convient de régler à la perfection. La première « face » est celle du soleil et concerne donc surtout les composants installés sur le toit ; pensez aux capteurs solaires et aux conduites. La seconde face comprend les autres composants du chauffe-eau solaire : le chauffe-eau lui-même, la pompe, le réservoir de stockage et le vase d’expansion.

La face « ensoleillée » du chauffe-eau solaire

Le processus d’installation d’un chauffe-eau solaire dépend de votre type de toit. Vous avez un toit incliné composé de tuiles ? Dans ce cas, l’installateur parcourra les étapes suivantes :

  • Il enlèvera d’abord les tuiles pour découvrir les lattes.
  • Sur ces lattes, il montera des crochets qui serviront à fixer les capteurs solaires.
  • Ensuite, il percera un trou dans le toit pour y passer les conduites.
  • Enfin, il posera les capteurs solaires et remettra les tuiles en place, après les avoir légèrement meulées afin d’assurer l’agencement parfait de l’ensemble.

Si vous avez une toiture plate, l’installateur devra aussi poser un cadre. Ce cadre permet de surélever les capteurs et de les incliner sous un angle de 20° à 60°, afin qu’ils puissent capter un maximum de rayons solaires.

Attention aux conduites

La longueur des conduites de votre chauffe-eau solaire est un autre point de vigilance. Des conduites trop longues génèrent une déperdition thermique trop importante, ce qui se traduit bien sûr par une perte de rendement. De plus, elles augmentent aussi le risque de fuites. Mieux vaut donc réduire au minimum la longueur des conduites entre les capteurs et le chauffe-eau, en plaçant ce dernier juste en dessous des capteurs par exemple. Il en va de même pour les conduites de l’eau chaude sanitaire : réduisez-les pour profiter d’un plus grand confort d’utilisation. Isolez vos conduites si elles passent par des pièces non chauffées. Idéalement, les conduites de votre chauffe-eau solaire doivent traverser un minimum de niveaux de construction. Ici encore, le risque de fuites augmente avec la difficulté de l’installation.

L’autre face du chauffe-eau solaire : l’eau

Pour tout ce qui touche à l’eau, l’installateur se chargera des travaux suivants :

  • D’abord, il devra poser les conduites en étant attentif aux longueurs maximales.
  • Puis, il installera le réservoir de stockage.
  • Ce réservoir, il le raccordera aux capteurs, à votre chaudière et à la pompe, qui fait circuler l’eau.
  • Ensuite, il procédera à la pose et au raccordement des composants électriques.
  • Vient alors le moment de vérité : le test du système ! Votre chauffe-eau solaire se remplit d’eau, tandis que l’installateur vérifie si tout fonctionne correctement.
  • Quelques derniers réglages, et ça y est : vous avez un chauffe-eau solaire en parfait état de marche.

Attention au réservoir de stockage

Choisissez un endroit accessible pour votre réservoir de stockage, afin de faciliter les réparations. Installez-le sur un socle pour le protéger d’éventuels dégâts des eaux. Si vous souhaitez poser le réservoir sur un socle en béton, faites-le couler à l’avance pour gagner du temps.

Veillez aussi à la capacité portante du plancher qui devra supporter le réservoir de stockage : un réservoir de 300 litres pèse 300 kg et ne convient donc pas au plancher en bois de votre grenier.  

L’installation d’un chauffe-eau solaire ? Jamais sans mon spécialiste !

Vous l’aurez compris : l’installation d’un chauffe-eau solaire est un travail de spécialiste. Consultez notre guide des adresses pour trouver des experts. Vous les reconnaîtrez au soleil à côté de la goutte de mazout, sous le nom de l’entreprise. En faisant appel à un spécialiste, vous évitez les problèmes de garantie des composants ou les soucis en cas de dégâts. Si vous êtes éligible à une prime, vous devez confier l’installation à un entrepreneur titulaire d’un certificat d’aptitude. Ces certificats sont gérés par l’organisme RESCERT (Renewable Energy Systems Certification) pour le compte des trois régions.

Sur le même sujet

Remplacer votre vieille chaudière énergivore ? Optez alors pour un appareil moderne et durable...
Connaissez-vous le brûleur modulant à évaporation ? Découvrez alors ses avantages : meilleure...