Zoom sur le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire

Retour à l'aperçu
Hybride
fonctionnement chauffe-eau solaire

Si vous combinez votre chaudière au mazout avec un chauffe-eau solaire, vous consommerez moins de combustible sans rien sacrifier à votre confort. Pourquoi ? Car vous profiterez de la chaleur gratuite émise par le soleil ! Inutile de vous dire que cette solution s’accompagne d’économies considérables… Il existe aujourd’hui deux types de systèmes fonctionnant à l’énergie solaire : les panneaux solaires photovoltaïques et les panneaux solaires thermiques. Nous expliquons l’ensemble des différences qui existent entre ces systèmes dans un autre article de blog, mais vous pouvez déjà retenir ceci : les panneaux photovoltaïques convertissent la lumière du soleil en électricité pour les appareils électriques et l’éclairage, tandis que les panneaux solaires thermiques font partie de l’installation d’un chauffe-eau solaire et transforment la lumière du soleil en chaleur. Nous nous focaliserons ici sur le deuxième système et vous expliquons ci-dessous le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire.

Les 6 composants du chauffe-eau solaire

Afin de comprendre comment fonctionne un chauffe-eau solaire, il est indispensable d’en connaître les divers composants. Ceux-ci sont au nombre de six :

  1. Un collecteur (panneau) installé sur le toit et comportant plusieurs tuyaux. Ces derniers accumulent l’énergie issue de la lumière du soleil et la transforment en chaleur. Pour tirer un profit maximal du dispositif, l’idéal est d’installer vos collecteurs à un endroit éclairé, de préférence orienté sud.
  2. Un réservoir de stockage, aussi appelé ballon de stockage. Il doit être installé à un endroit qui ne gèle pas, parce qu’il contient une à deux fois la quantité d’eau chaude sanitaire nécessaire à votre consommation quotidienne. Comme son nom l’indique, ce réservoir sert à stocker l’eau chaude jusqu’au moment où elle sera utilisée.
  3. Le circuit se compose de tuyaux remplis d’un fluide caloporteur qui font la liaison entre le collecteur et le réservoir de stockage. Pour éviter les pertes de chaleur, ces tuyaux doivent être correctement isolés.
  4. La pompe, pour transporter la chaleur issue des collecteurs vers le réservoir de stockage.
  5. Le régulateur électronique qui mesure la température des collecteurs et active ou éteint la pompe. C’est un dispositif qui vous permet de programmer l’ensemble de votre système.
  6. Le chauffage d’appoint, qui veille à ce que vous disposiez malgré tout d’eau chaude même si votre réserve est épuisée ou s’il n’y a pas assez d’énergie solaire disponible. Une chaudière au mazout forme un chauffage d’appoint idéal.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Comment fonctionne exactement un chauffe-eau solaire ? Les collecteurs captent la lumière du soleil et la transforment en chaleur, ce qui augmente la température et actionne la pompe. La chaleur ainsi accumulée dans le fluide caloporteur est transportée du collecteur vers le réservoir de stockage, où elle est alors stockée comme eau chaude sanitaire. Le ballon de stockage veille à ce que la chaleur produite par le soleil soit conservée jusqu’au moment où vous aurez besoin d’eau chaude. La pompe se met automatiquement en marche dès que la température du collecteur thermique est plus élevée que celle de l’eau contenue dans le réservoir. Si la température du collecteur est trop basse, la pompe cesse de fonctionner. La température de stockage augmente donc progressivement au cours de la journée.

Chauffe-eau solaire : quid durant la saison hivernale ?

La combinaison d’une chaudière au mazout et d’un chauffe-eau solaire pour former une installation hybride offre de nombreux avantages. Le chauffe-eau produit non seulement l’eau chaude sanitaire pour les occupants de l’habitation, mais préchauffe également l’eau avant qu’elle n’entre dans la chaudière. Résultat ? Cette dernière ne doit pas fonctionner à plein régime et consomme donc moins de combustible. Autre bonne nouvelle : vous profiterez aussi des avantages d’une installation hybride en hiver et n’aurez pas à vous inquiéter du fonctionnement de votre chauffe-eau solaire quand le soleil se fait timide. Lors des journées les plus froides, le chauffage de l’habitation et la production d’eau chaude sont en effet garantis par la chaudière, qui prend le relais du chauffe-eau au besoin !

Les dimensions d’un chauffe-eau solaire et d’un collecteur

Pour une famille de quatre personnes, un chauffe-eau solaire traditionnel avec collecteur solaire de 4 à 5 m² et un chauffe-eau de 250 à 300 litres suffisent amplement. Vous êtes intéressé ? N’hésitez pas à vous renseigner en ligne pour connaître l’installation solaire thermique qui convient à votre toit. Vous pourrez ensuite contacter un installateur RESCert afin de demander un devis. Pour vous donner une première idée du coût d’un chauffe-eau, nous avons listé sur notre blog l’ensemble des facteurs ayant une incidence sur le coût d’une telle installation. Sachez que vous devrez compter environ 1000 € par mètre carré de collecteurs solaires ajoutés à votre chaudière existante. En revanche, si vous investissez dans une installation hybride complète avec nouvelle chaudière à condensation au mazout, ce coût variera de 7 500 € à 10 000 € (frais d’installation non compris).

Sur le même sujet

Les nouveaux modèles de convecteurs requièrent une température de départ plus faible qu’avant. Ils...
Le chauffage par le sol fonctionne à basse température. C’est pourquoi il se combine à merveille...