Chauffe-eau solaire et chaudière au mazout, la combinaison gagnante

Retour à l'aperçu
chauffe-eau solaire et chaudière au mazout

Lorsque l’on pense à la Belgique, on s’imagine davantage un ciel gris et un soleil timide que des températures à se prélasser sur le sable. De plus, sachant que sur les 8 760 heures que compte une année, seules 1 400 à 1 700 d’entre elles sont ensoleillées, il est légitime de se demander s’il est vraiment intéressant de chauffer son eau sanitaire à l’énergie solaire. Eh bien, la réponse est oui ! Pour produire de l’eau chaude sanitaire, nul besoin d’un soleil de plomb. Quelques rayons suffisent amplement, et nous en profitons même par temps couvert. Installer un chauffe-eau solaire sur son toit est donc une solution intéressante, même en Belgique. L’idéal est de combiner ce chauffe-eau avec une chaudière au mazout pour être certain de pouvoir répondre à vos besoins en chaleur tout au long de l’année. Voyons comment un tel système fonctionne.

Fonctionnement d’un chauffe-eau solaire

Pour absorber la chaleur des rayons du soleil et la transmettre à votre eau sanitaire ou de chauffage, vous aurez besoin d’installer sur le toit de votre maison des panneaux solaires thermiques, aussi appelés capteurs solaires. Ces capteurs sont formés d’un circuit contenant un fluide caloporteur, un fluide qui absorbe la chaleur des rayons du soleil. Une fois ce fluide réchauffé, une pompe se met en marche et le transporte jusqu’au ballon d’eau situé dans l’habitation. Grâce à un échangeur de chaleur, le fluide caloporteur chaud transmet sa chaleur à l’eau contenue dans le ballon.

Cet échange de chaleur cesse cependant lorsque le soleil ne brille plus suffisamment et que la température du fluide caloporteur devient inférieure à celle de l’eau du ballon. La pompe arrête alors la circulation du fluide et le ballon stocke l’eau chaude jusqu’à ce que vous prenez une douche ou allumez le chauffage.

Votre chaudière au mazout, votre bouée de secours

De mars à octobre, le soleil brille suffisamment en Belgique pour que votre chauffe-eau solaire réponde à vos besoins en chauffage et eau chaude sanitaire. Un système de chauffage d’appoint n’est donc pas nécessaire. Cependant, si la température du fluide des panneaux solaires thermiques baisse trop, la pompe du chauffe-eau solaire cessera de fonctionner et l’eau du ballon ne sera plus chauffée. En d’autres mots, un chauffe-eau solaire ne suffira pas à couvrir vos besoins thermiques durant la saison hivernale. Mais pas de panique : votre chaudière au mazout prendra le relais ! Elle vous assurera un apport en eau chaude et un confort thermique optimal tout au long de l’année.

Vous avez du mal à visualiser le fonctionnement d’une installation composée d’un chauffe-eau solaire et d’une chaudière au mazout ? Découvrez alors notre petit film animé

Les avantages de la combinaison chauffe-eau/chaudière au mazout

Un chauffe-eau solaire et une chaudière au mazout forment une combinaison de choc. Aussi longtemps que la chaleur du soleil est suffisante, votre chaudière reste en stand-by et vous épargnez du mazout. Le gasoil de chauffage constitue donc votre bouée de secours et n’est jamais l’énergie de chauffage prioritaire, ce qui est bénéfique pour l’environnement. Et quand le soleil fait grise mine en hiver, la chaudière prend la relève pour assurer votre confort thermique ! Bref, il n’y a que des avantages à ce système !