Pourquoi j’ai choisi le mazout comme solution de chauffage ?

Retour à l'aperçu

Il n’est pas simple de choisir une énergie de chauffage. Pour s’assurer de faire le bon choix, le propriétaire de cette nouvelle construction à Lustin (Namur) a fait réaliser un audit énergétique par un bureau d’études indépendant. Résultat ? Le mazout était la solution de chauffage la plus avantageuse.

Le mazout, solution de chauffage la plus avantageuse pour cette nouvelle construction
« Les aspects économiques et écologiques constituaient les deux principaux critères de notre choix »
Antoine Installé, propriétaire de la nouvelle construction

Comment choisir son énergie ?

« Nous ne savions pas vers quelle énergie nous orienter », admet Antoine Installé. « Les technologies ont beaucoup évolué au cours de ces dernières années et on entend dire tellement de choses. »

Les nouveaux bâtisseurs se sont donc adressés à un bureau indépendant spécialisé dans le conseil et l’accompagnement des priorités à mettre en œuvre dans les projets de construction ou de rénovation afin de réduire drastiquement la consommation énergétique.

« Comment être sûr de faire un bon choix ? Notre architecte ne nous avait même pas proposé le mazout parmi les énergies envisagées. »
Antoine Installé, propriétaire

Audit énergétique d’un bureau indépendant

Le bureau a réalisé un audit énergétique portant sur l’enveloppe globale de l’habitation. Il a étudié les besoins calorifiques de la famille et analysé les différentes solutions énergétiques sur base de l’investissement financier mais aussi du coût de consommation énergétique sur 20 ans en tant compte de l’évolution prévue des prix des différentes énergies.

Il en est ressorti que le mazout était ici la solution de chauffage la plus avantageuse.

Autres alternatives

Le gaz naturel a été vite écarté car il n’était pas disponible dans cette zone rurale. Pour la géothermie (avec une pompe à chaleur), l’investissement financier était beaucoup plus important que pour le mazout, sans compter que la configuration du terrain en pente s’y prêtait peu.

Le couple a bien envisagé de coupler une pompe à chaleur avec des panneaux photovoltaïques. Toutefois, ici aussi, le prix de l’électricité et l’absence de subsides à l’installation de panneaux photovoltaïques l’ont incité à consacrer ce budget à d’autres équipements.

Il ne restait plus que le propane. Mais le mazout s’est démarqué pour une question de configuration des lieux, de sécurité, de confort, de facilité et de flexibilité

« Notre chaudière au mazout nous laisse toute latitude d’utiliser à l’avenir des combustibles liquides d’origine végétale ou synthétique avec une empreinte écologique très faible. »
Antoine Installé, propriétaire

Une solution de chauffage écologique

« Bien que le mazout soit une énergie fossile, c’est un produit désormais pauvre en soufre et que les législations européennes rendent de plus en plus propre. Par ailleurs, notre chaudière au mazout nous laisse toute latitude d’utiliser à l’avenir des combustibles liquides d’origine végétale ou synthétique avec une empreinte écologique très faible. A terme, le produit sera bas ou même neutre en carbone. »

« Nous avons aussi la possibilité d’y joindre ultérieurement une pompe à chaleur voire des panneaux solaires pour chauffer l’eau chaude sanitaire. Une telle installation hybride serait alors encore plus rentable et efficace. »

Puissance de la chaudière au mazout

C’est aussi l’audit énergétique qui, en fonction de la consommation estimée, a déterminé la puissance de la chaudière au mazout. Cette famille nombreuse a néanmoins opté pour une puissance légèrement supérieure afin de permettre aux 6 enfants de prendre une douche chaude le matin.

Le choix s’est porté sur une chaudière mazout à condensation de 30 kW avec brûleur modulant permettant d’adapter la puissance en fonction de la demande et de la température extérieure. Le tout sur trois circuits : circuit sol au rez-de-chaussée, circuit radiateurs à l’étage et circuit production d’eau chaude via un boiler de 160 litres.

Notons que le circuit radiateur à l’étage n’a été prévu que pour les salles de bains ; les chambres ne devant pas être chauffées étant donné la bonne isolation du bâtiment.

« Nous avons prévu une gaine de gros diamètre qui part vers l’extérieur afin d’adjoindre éventuellement par la suite d’autres équipements tels que des panneaux solaires ou une pompe à chaleur. »
Freddy Sacré, installateur

La famille consommera environ 1.000 litres de mazout par an. « Le stockage du mazout se fait dans un réservoir de 2.500 litres, ce qui me permet de commander par 2.000 litres car le prix du mazout est toujours plus avantageux à partir de cette quantité.

Commander au moment où le prix du mazout est le plus intéressant est tout l’avantage de la cuve, et c’est en cela que c’est aussi un choix économique », conclut Antoine Installé.

Guido Saenen, Conseiller Energie Informazout

Le conseil d’Informazout

Prévoyez toujours la possibilité d’adjoindre ultérieurement des équipements extérieurs à l’installation.

Retour à l'aperçu