Diminuer de 30% sa consommation de mazout avec une chaudière à condensation.

Retour à l'aperçu

Faut-il rénover toute son installation de chauffage lorsque seul le boiler est défectueux ?

C’est la question que s’est posée le propriétaire de cette villa à Rijkevorsel, abritant une salle de yoga. Lorsque son boiler a rendu l’âme après plus de 20 ans, l’installation fonctionnait toujours parfaitement, ce qui le mettait face à un dilemme : se contenter de remplacer l’appareil défaillant ou entièrement rénover son installation de chauffage. Il a alors demandé différentes propositions aux frères De Vos, installateurs de la société J. De Vos & Zonen à Malle, afin de choisir celle au meilleur potentiel économique et environnemental.

Nous avons pris le temps de détailler les différentes options en présentant à chaque fois le pour et le contre des scénarios.
Arthur De Vos, Installateur ExpertMazout

Différents scénarios, avec la combinaison optimale à la clé

Lors d’une rénovation, il est crucial de bien comprendre la configuration de l’installation de chauffage. Si le bâtiment abrite un espace professionnel, comme une salle de yoga, il est essentiel que ce grand volume soit chauffé correctement tout au long de l’année. « Nous avons donc prévu 3 circuits : le 1er pour l’habitation, le 2e pour la salle de yoga et le 3e pour la production d’eau sanitaire ». Chaque installation est unique. Envisager différents scénarios est crucial pour obtenir une solution de chauffage économique et performante.

Pour que les gens s’y sentent bien, une salle de yoga se doit d’être correctement chauffée
Arthur De Vos

Chaudière à condensation au mazout et boiler solaire

Plutôt que de se contenter du minimum, le propriétaire a choisi une solution d’avenir. Le scénario retenu est une chaudière à condensation au mazout De Dietrich Modulens O couplée à un boiler solaire De Dietrich Trio TD 350 à l’excellent potentiel économique et environnemental. Il en récolte deux avantages majeurs :

  • Une diminution d’environ 30% de sa consommation de mazout
  • Un mix énergétique durable

En effet, grâce aux performances de la nouvelle chaudière à condensation, la consommation de mazout, originellement comprise entre 3000 et 3500 litres, a baissé d’environ 1000 litres.

Quant au mix énergétique, le propriétaire avait déjà installé des panneaux photovoltaïques pour couvrir sa production électrique et a souhaité poursuivre la démarche en retenant la chaudière à condensation, le boiler solaire ainsi qu’un régulateur climatique pour un rendement optimal.

La citerne enfouie a une capacité de 5000 litres, ce qui confère suffisamment d’autonomie pour chauffer agréablement la salle de yoga
Arthur De Vos

Un boiler solaire ? Explication

Un boiler solaire est particulièrement économe. Un capteur solaire situé sur le toit transforme les rayons du soleil en chaleur. Cette chaleur est transmise à un liquide qui communique, à son tour, sa chaleur à l’eau contenue dans la partie supérieure du boiler. Ce n’est que si la demande est trop importante ou si l’apport solaire n’est pas suffisant que la chaudière s’enclenche en appoint.

Afin de conserver l’accès aux collecteurs, la nouvelle chaudière est surélevée
Arthur De Vos

Le bon conseil des frères De Vos

Vous optez, vous aussi, pour une chaudière à condensation couplée à un boiler solaire ? Prévoyez un séparateur de boues pour éliminer les dépôts dans l’eau des circuits de chauffage. Votre installation vous remerciera.

L’avis de l’expert d’Informazout

Vous souhaitez investir dans les énergies renouvelables ? Pensez au boiler solaire, il complète parfaitement votre chaudière au mazout. Celui-ci peut chauffer jusqu’à 60% de votre eau chaude sanitaire à l’aide de la chaleur solaire. Si vous avez besoin de plus d’eau chaude, votre chaudière au mazout prend le relai. Une combinaison efficace !

Retour à l'aperçu