Chauffage durable

L’énergie durable est sur toutes les lèvres. Quoi de plus normal, me diriez-vous, avec le réchauffement de la planète et ses conséquences désastreuses sur le climat. Or, le chauffage est l’élément le plus énergivore de votre habitation. Si un mode de vie durable fait partie de vos priorités, il est indispensable que vous fassiez des choix respectueux l’environnement à ce niveau. Cependant, même si vous décidez de mettre en œuvre vos ambitions vertes au quotidien, vous vous retrouverez face à tant de possibilités que vous risquez de vous y perdre. Dès lors, nous vous dressons un aperçu pratique des solutions s’offrant à vous. Ainsi, vous serez incollable sur le chauffage durable.

Si un mode de vie durable fait partie de vos priorités, il est indispensable que vous fassiez des choix respectueux l’environnement à ce niveau.
Informazout

1. Construire et rénover durablement

Si vous comptez faire construire votre habitation, vous avez encore toutes les cartes en main. Vous pouvez donc facilement opter pour la durabilité. Si vous penchez plutôt pour la rénovation, de nombreuses solutions s’offrent également à vous, qui ne sont pas nécessairement radicales ou laborieuses pour être efficaces. Dans cet article, nous parcourons certains de ces éléments et analysons plus en profondeur les avantages du mazout.

1.1 Construire durablement

La construction d’une maison durable commence par le choix des bons matériaux. Dans le meilleur des cas, vous choisissez des matériaux de construction renouvelables, qui sont donc disponibles en quantité durable. Pensez notamment au bois (qui peut être utilisé pour l’ossature de la maison, mais aussi pour d’autres éléments de la construction), le liège (idéal pour recouvrir un mur ou un sol et pour isoler), le roseau (à installer comme revêtement de toit) ou le bambou (notamment pour le sol ou les portes intérieures). Un autre avantage considérable des matériaux renouvelables est l’absence de produit chimique dans leur composition.

En outre, prêtez suffisamment d’attention au choix d’un isolant aux performances efficaces, exprimées notamment par la valeur maximale U (Umax). Plus cette valeur est faible, moins il y aura de perte de chaleur. Pour votre toit, prévoyez une valeur maximale U de 0,24 W/m²K, ce qui correspond à 14 cm de laine minérale ou 18 cm d’isolant renouvelable. Au niveau des fenêtres, optez pour des doubles vitrages à basse émissivité ou du triple vitrage. Et pour vos murs et sols, privilégiez un isolant de bonne qualité ; vous pourrez alors mettre une couche plus fine, synonyme d’économie sur la production et le transport.

Enfin, nous vous conseillons de réaliser des économies sur l’eau potable, un bien si précieux. Dans ce cas, pourquoi l’utiliser pour les toilettes, la lessive ou encore l’arrosage du jardin, si l’eau de pluie convient parfaitement ? Si vous tenez tout de même à utiliser l’eau du robinet, comme dans la douche, utilisez des douchettes économiques ou des régulateurs de débit qui vous feront réaliser quelques économies. Ça aussi, c’est construire durablement.

1.2 Rénover durablement

Un des principaux défis lorsque vous rénovez durablement, c’est l’isolation. Puisqu’il est probable que vous ne pourrez pas entamer tous les travaux d’isolation en même temps et que vous devrez fonctionner par étape, l'ordre dans lequel vous procédez est primordial. En tête de liste figurera dans tous les cas la toiture : c’est là que la perte de chaleur est la plus grande et un toit isolé équivaut à une économie de 30 % sur la facture énergétique. D’autres plus petits travaux doivent également être tenus à l’œil, comme l’isolation des tuyaux de chauffage et la pose de films réflecteurs pour radiateurs.

Sachez également que vous pouvez réaliser des économies en adaptant votre système de chauffage à vos besoins énergétiques à l’aide d’un thermostat intelligent. Ces thermostats sont autodidactes, c’est-à-dire qu’ils analysent vos habitudes pour accroître votre confort.

Enfin, un changement de chaudière au mazout peut être envisagé. La piste la plus rentable est une chaudière à condensation avec un label A. Avez-vous déjà utilisé notre simulateur d'économies ? Celui-ci vous aidera à calculer en un tournemain la somme que vous épargnez en remplaçant votre vieille chaudière par une nouvelle – avec ou sans chauffe-eau solaire. Et notre check-list vous aidera ailleurs à déterminer si l’installation d’une nouvelle citerne est indispensable.

1.3 Pourquoi se chauffer au mazout

Vous demandez-vous pourquoi chauffer votre maison au mazout ? Nous avons regroupé pour vous les différents avantages de ce combustible.

mazout sécurité

Le mazout, c’est la sécurité

Vous chauffez votre maison au mazout ? Vous pouvez alors dormir sur vos deux oreilles, puisqu’il n’y a pas de danger d’explosion ni d’incendie sous les 55 °C et que le risque d’intoxication au CO est proche de zéro. L’entretien annuel de votre installation permet également de la maintenir en parfait état de marche et les citernes à mazout modernes sont équipées de mécanismes de sécurité comme un système de détection de fuite et une double paroi.
mazout choix vert

Le mazout est un choix vert

Opter pour le chauffage au mazout, c’est faire un choix écologique. En effet, sa composition n’a cessé de s’améliorer, à l’instar de sa combustion, devenue bien plus propre (le taux de souffre présent dans le mazout a considérablement diminué ces dernières années). Combinez les installations modernes de mazout avec les énergies renouvelables et vous êtes certains de minimiser votre empreinte écologique.
mazout rentable

Le mazout est rentable

La nouvelle génération de citernes et de chaudières vous permet de tirer le maximum de votre stock de mazout. Autrement dit, vous pouvez compter sur un bon rendement. Les innovations et recherches continues dont le mazout fait l’objet ont permis d’augmenter leur efficacité et leurs performances.
mazout rend indépendant

Le mazout vous rend indépendant

Vous seul décidez quand commander votre mazout et à quel fournisseur faire appel. Un point qui joue en votre faveur puisque vous pouvez garder un œil sur les prix et comparer les tarifs. Autre avantage : vous n’êtes jamais dépendant d’un réseau de distribution et vous ne payez aucune taxe de raccordement, de gestion et de compteur. Votre facture est transparente puisqu’elle reprend tous les détails de la quantité de mazout acheté.

Nous pouvons déjà conclure que le mazout est un très bon choix pour les nouvelles constructions ou les grandes rénovations. Vous n’êtes pas encore totalement convaincu ? Voici encore un argument qui pourrait vous décider : choisir le mazout, c’est optez pour la simplicité. Vous choisissez votre moyen de paiement (au comptant lors de la livraison ou en paiement échelonné) et pouvez même opter pour un mode de livraison automatique. Bref, c’est plus que pratique !

2. Chaudière au mazout à haut rendement

L’installation d’une nouvelle chaudière au mazout (à haut rendement) vous permet de réaliser de belles économies. Mais à combien s’élèveraient-elles dans votre cas ? Calculez-le facilement grâce à notre outil. En outre, vous bénéficiez en Wallonie et à Bruxelles de primes et avantages financiers si vous décidez de combiner votre installation de chauffage au mazout avec des systèmes exploitant les énergies renouvelables, tels que les chauffe-eau solaires.

chaudière à condensation mazout

2.1 Fonctionnement d’une chaudière à condensation

La chaudière à condensation doit son rendement exceptionnellement haut à son fonctionnement. Nous vous expliquons ici le principe :

  • La combustion du mazout entraîne non seulement la formation de gaz de combustion, mais également de vapeur d’eau. La chaleur pour la formation de cette vapeur d’eau est extraite de la combustion.
  • Dans les anciennes chaudières au mazout, la majeure partie de la chaleur se perdait par le conduit de la cheminée, parce que les gaz de combustion qui y étaient expulsés atteignaient une température particulièrement élevée (de plus de 180 °C).
  • La chaudière à condensation permet non seulement de réduire la température de ces gaz de combustion (aux alentours des 50 °C), mais elle extrait aussi davantage d’énergie de ces gaz en les condensant à l’aide d’un échangeur de chaleur. Ce dernier permet de transférer la chaleur à l’eau de chauffage.

C’est pourquoi une chaudière à condensation présente un meilleur rendement (jusqu’à 30 % pour être précis) qu’une chaudière traditionnelle.

2.2 Entretien d’une chaudière au mazout

Les propriétaires d’une chaudière au mazout sont légalement tenus de faire contrôler leur installation chaque année. Lors de cet entretien, l’expert vérifiera les points suivants :

  • le ramonage et la cheminée ou l’évacuation des gaz de fumées
  • l’état général de l’installation
  • l’aération de la pièce où se trouve la chaudière et l’arrivée de l’air de combustion
  • la combustion

À l’issue du contrôle, vous recevrez une attestation que vous devez conserver. Vous avez peur d’oublier de demander votre entretien annuel ? Nous vous donnons un petit conseil qui soulagera votre mémoire : inscrivez-vous aux Alertes Mazout, un outil qui vous enverra un rappel par e-mail ou par SMS pour effectuer l’entretien annuel de votre installation et/ou le contrôle de votre citerne à mazout.

3. Installation hybride

Une chaudière à condensation est sans aucun doute un bon choix. Mais si vous souhaitez vous rapprocher un peu plus d’un chauffage durable, il est alors préférable d’opter pour une combinaison avec une énergie renouvelable ou un mix énergétique. Vous avez bien lu : il est parfaitement possible d’opter pour une installation hybride, dans laquelle les énergies renouvelables sont utilisées comme principale source d’énergie et le mazout en complément (notamment lorsque le soleil se fait plus timide). Pour connaître ce que peut vous faire économiser une telle combinaison, il vous suffit d’entrer vos données dans notre simulateur d’économies.

Miser sur la combinaison d’énergies fossiles peu coûteuses et à bon rendement avec une proportion croissante d’énergie renouvelable : voilà le défi des bâtiments de demain.
Willem Voets, directeur général Informazout

Chauffage à l’énergie solaire

Dans une installation hybride, alliant mazout et énergie solaire, vous tirez profit de la chaleur gratuite du soleil grâce à votre chauffe-eau solaire (relié à des panneaux solaires). En effet, cette installation permet d’utiliser le mazout comme bouée de secours, puisque le soleil n’est pas la source d’énergie la plus fiable qui soit et n’est pas suffisant en hiver. En d’autres termes, vous utiliserez le mazout uniquement en cas d’extrême nécessité, ce qui explique pourquoi l’installation hybride est une solution aussi confortable que respectueuse de l’environnement. Envie de connaître tous les avantages ? Nous les avons compilés dans cette vidéo explicative.
Pompe à chaleur

Pompe à chaleur

Par ailleurs, le mazout peut parfaitement se combiner à une pompe à chaleur, qui tire la chaleur de son environnement direct (de l’air ou du sol, pour ne citer que les systèmes les plus utilisés) pour ensuite les transférer dans le système de chauffage de l’habitation. Toutefois, une pompe à chaleur présente ses limites : il vous faut en effet de l’énergie électrique pour produire de l’eau chaude lorsque la température extérieure est inférieure à 5 °C et que les radiateurs demandent une température dépassant les 60 °C. Vous pouvez toutefois facilement contourner ces limites en utilisant du mazout.

Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire

La combinaison du mazout avec une énergie solaire est la solution idéale pour tous ceux qui souhaitent réduire leur empreinte écologique. Toutefois, nombreuses sont les personnes qui n’en sont plus si sûres. C’est pourquoi nous vous disons : combinez avec informazout.be !

4. Économisez de l’énergie

Bien évidemment, quand on parle de chauffage durable, on s’attend à faire quelques économies d’énergie. Mais il ne suffit pas de changer votre vieille chaudière au mazout ou d’opter pour une installation hybride. Ces 10 astuces pour réaliser des économies vous démontreront que l’utilisation rationnelle de l’énergie ou URE est à la portée de tous, une fois qu’elle est appliquée au quotidien.

  1. Diminuez votre thermostat d’un petit degré, vous réaliserez ainsi une économie d’énergie de 7 %.
  2. Lavez vos vêtements à basse température, sauf si vous voulez faire disparaître les taches les plus tenaces. La plupart des vêtements ne sont pas assez sales pour être lavés à l’eau chaude.
     
  3. Utilisez le moins possible votre sèche-linge. Saviez-vous qu’il utilise près de deux à trois plus d’énergie qu’une machine à laver ? Laissez donc sécher votre linge sur un fil dès que possible.
     
  4. Paramétrez votre chauffe-eau sur 60 degrés : une température amplement suffisante pour obtenir une eau assez chaude et tuer les bactéries.
     
  5. Si vous vivez dans une vieille maison, installez des joints isolants à vos portes et fenêtres ; c’est souvent par là que s’échappe la chaleur dans ce type d’habitation.
     
  6. Vous avez oublié d’éteindre une lampe avant de partir au travail ? Votre ordinateur est resté inutilement en veille toute la nuit ? Équipez alors vos lampes et appareils électriques de timers.
     
  7. Remplacez vos ampoules classiques par des LED. Dans une ampoule à incandescence, à peine 10 à 15 % de l’énergie consommée se transforme en lumière, le restant est perdu en chaleur.
     
  8. Évitez de placer le réfrigérateur et le congélateur à côté d’une source de chaleur, telle que le four à micro-onde ou le four classique. Laissez également une dizaine de centimètres entre le mur et ce type d’appareils afin de privilégier une bonne circulation de l’air (et donc une diminution de la consommation énergétique).
     
  9. Placez votre congélateur sur -18 °C. Il est inutile de le refroidir encore plus et chaque degré en dessous de cette température augmente la consommation d’énergie de 5 %.
     
  10. Utilisez votre lave-vaisselle le plus souvent possible ; une vaisselle à la main est plus gourmande en eau chaude. Utilisez le programme écologique pour un lavage encore plus respectueux de l’environnement. Évitez d’utiliser la fonction de prélavage : si vous retirez les restes de nourriture des assiettes, cela devrait déjà suffire.

Envie de recevoir chaque mois des conseils en matière d’énergie par e-mail ? Il vous suffit alors de vous inscrire à notre newsletter, les MazoutMails !

Votre consommation énergétique

Vous souhaitez adopter un style de vie plus durable, notamment en optimisant votre installation de chauffage ? Dans ce cas, nous vous invitons à tester si cela vaut la peine en calculant votre consommation énergétique et en la comparant à d’autres personnes dans la même situation que vous… Et laissez-vous convaincre !