Mazout et pompe à chaleur

Utilisez la chaleur de la nature

Votre chaudière au mazout arrive en fin de vie et vous souhaitez la remplacer, mais vous hésitez quant aux techniques et sources d’énergie renouvelable disponibles. Si vous songez à recourir aux énergies renouvelables, sachez que c’est parfaitement possible puisque les chaudières à haut rendement sont combinables à de telles technologies. Vous profitez ainsi des avantages des deux systèmes sans devoir modifier la conception de votre installation de chauffage. 
La pompe à chaleur constitue l’une de ces possibilités. Les sources d’énergie renouvelable auxquelles elle fait appel sont l’air (ambiant), l’eau (souterraine) ou le sol.

Propriétés de la pompe à chaleur:

La pompe à chaleur extrait – au moyen d’une pompe électrique – la chaleur (à température relativement basse) de la nature et la transforme en chaleur de température plus élevée afin de la diffuser dans l’habitation. Elle présente les avantages suivants :

  • Rendement accru:
    Le rendement d’une pompe à chaleur, également appelé ‘COP’ (abréviation anglaise pour ‘Coefficient Of Performance’ ou ‘coefficient de performance’), peut atteindre des valeurs appréciables. Ainsi, une pompe à chaleur ayant un COP de 4 produit 4 kWh d’énergie par heure tandis qu’elle consomme 1 kWh. Vous retirez dès lors 3 kWh d’énergie de la nature (air extérieur ou eau souterraine) : 4 kWh produits moins 1 kWh consommé. Ces sources d’énergie sont souvent appelées ‘primaires’. Outre le COP, il convient également d’examiner le SPF (‘Seasonal Performance Factor’ ou efficacité à travers les saisons). Sur ce point, le mazout remplit au mieux son rôle de source énergétique utile et économique.
  • Renouvelable:
    Une pompe à chaleur couvre en partie les besoins énergétiques au moyen de chaleur issue de la nature. Vous utilisez ainsi moins de mazout, mais davantage d’électricité. Lorsque cette électricité est ‘verte’, l’on parle d’une véritable source d’énergie renouvelable.
  • Confortable:
    Une pompe à chaleur peut être utile pour chauffer une habitation et produire de l’eau sanitaire. D’un point de vue énergétique, les pompes à chaleur font partie des systèmes de chauffage qui fonctionnent efficacement à une température relativement basse (< 60 °C). Afin d’atteindre le coefficient de performance, la différence de température entre la source de chaleur (air externe ou eau souterraine) et le système de chauffage (eau du système de chauffage au sol ou des radiateurs) doit être la plus réduite possible.
  • Durée de vie:
    Lorsqu’elles sont entretenues régulièrement, les pompes à chaleur ont une durée de service similaire à celle d’une chaudière de chauffage central (vingt à vingt-cinq ans).
  • Incitant fiscal:
    ​Comme pour les chaudières à condensation au mazout, une pompe à chaleur donne droit à diverses primes et/ou avantages fiscaux.
  • Coût d’investissement:
    Outre les coûts d’installation et d’adaptation, il faut prévoir un budget de 6 à 8 000 euros pour une pompe à chaleur à air ou à eau, et un budget de 25 à 30 000 euros pour un système à eau souterraine.

Le mazout compense les points faibles de la pompe à chaleur

Grâce à son rendement supplémentaire, une pompe à chaleur peut être intéressante d’un point de vue énergétique. Mais elle présente également une limite : elle requiert de l’électricité pour chauffer l’eau sanitaire lorsque la température externe descend sous les 5 °C et que les radiateurs requièrent une température supérieure à 60 °C. Cette limite est compensée lorsque la pompe est combinée à un système de chauffage au mazout.

  • Faible température ‘de départ’ :

les pompes à chaleur fonctionnent de façon optimale lorsque la température de départ est inférieure à 60 °C. Si vous disposez d’une installation de chauffage avec radiateurs, et que ceux-ci ont besoin d’une température de plus de 60 °C en hiver pour chauffer votre habitation, le système perdra de son efficacité ou sera inopérant. Dans ces circonstances, le COP diminue, tout comme la puissance de la pompe à chaleur. Cette déperdition est la plus forte pour les pompes à chaleur à air/eau lorsque la température extérieure est froide (< 5 °C) . Sans un système d’appoint de chauffage au mazout, la plupart des pompes à chaleur réagissent à la demande de chaleur par un chauffage électrique d’appoint direct, ce qui engendre une facture élevée.

  • Lenteur en cas de forte demande d’eau chaude sanitaire: 

la température de départ plus faible d’un système de pompe à chaleur engendre aussi un chauffage plus lent de la chaudière pour l’eau chaude sanitaire. Avec une température de départ de maximum 60 °C, il devient difficile de produire de l’eau chaude sanitaire à une température supérieure à 45 °C. Ici aussi, il faut donc un chauffage d’appoint.

Comment fonctionne une pompe à chaleur?

La pompe à chaleur puise la chaleur dans son environnement direct. Cette chaleur est amenée de la source à la pompe par un liquide. La pompe accroît cette chaleur et la transmet (via un échangeur thermique) au circuit de chauffage (radiateurs/chauffage au sol).

Une pompe à chaleur comporte quatre éléments :

• Un évaporateur: celui-ci extrait la chaleur du liquide par évaporation.
• Un compresseur: en comprimant la vapeur, la température augmente.
• Un condenseur: un liquide de refroidissement fait condenser la vapeur, qui donne ainsi sa chaleur au système de chauffage.
• Un détendeur: le liquide condensé retourne vers le système de la pompe.

Une pompe à chaleur peut fonctionner de deux manières :

• Fonctionnement parallèle bivalent.

La pompe à chaleur continue de fonctionner lorsque la chaudière à mazout se met en marche. En hiver, la pompe continue d’assumer sa part de travail et la chaudière intervient uniquement pour atteindre des températures élevées ou lorsque la température extérieure devient trop froide (dans le cas d’un système à air/eau). Ce fonctionnement bivalent (deux sources énergétiques) est dit parallèle car les deux sources travaillent ensemble.

• Fonctionnement alternatif bivalent.

Dans ce principe de fonctionnement, la pompe à chaleur est complètement éteinte lorsque la chaudière à mazout est mise en marche. Ce fonctionnement bivalent (deux sources énergétiques) est dit alternatif car les deux sources travaillent en alternance (l’une ou l’autre).

Outre cette différence technique, il existe une différence dans la part d’énergie renouvelable par rapport au besoin total de chaleur de l’habitation. Ainsi, dans le cas d’un fonctionnement parallèle, la part d’énergie renouvelable peut dépasser les 90 %, alors que dans le cas d’un fonctionnement alternatif, ce chiffre est rarement supérieur à 60 %, en fonction du rapport des puissances entre la pompe à chaleur et la chaudière.

Quels sont les types de pompes à chaleur disponibles sur le marché ?

Vous avez le choix entre différents types :

 Type de pompe à chaleur

 Description

 La pompe tire la chaleur…

La pompe transmet la chaleur à… 

 Aérothermique(-)

 Air-eau

 De l’air extérieur

 L’eau sanitaire ou de chauffage

 

 Air-air

 De l’air extérieur

 L’air intérieur

Aquathermique(*)

 Eau-eau

De l’eau souterraine ou de surface

 L’eau sanitaire ou de chauffage

 Géothermique(**)

 Sol-eau

 Du sol

 L’eau sanitaire ou de chauffage

(-) La pompe à chaleur aérothermique est le système nécessitant l’investissement le plus limité, mais c’est également le plus susceptible de factures d’électricité élevées.

(*) En Belgique, la pompe à chaleur aquathermique est peu utilisée dans les constructions résidentielles, car elle requiert un investissement plus élevé et son applicabilité est limitée.

(**) La pompe à chaleur géothermique tire la chaleur du sol par un réseau de conduites. Vous avez le choix entre deux systèmes:

• Échangeur thermique vertical d’eau souterraine: ce système est intéressant car vous n’avez pas besoin de grande surface au sol, mais plus cher car il requiert des forages. Les conduites placées dans le sol contiennent des sondes capables de puiser de la chaleur jusqu’à 100 mètres de profondeur.
• Échangeur thermique horizontal d’eau souterraine: ce système, meilleur marché, est idéal pour qui possède un grand jardin n’ayant pas encore été aménagé. Il comporte un réseau de conduites placées à au moins 1 mètre sous terre.

Pompe à chaleur : pour la rénovation ou la nouvelle construction

Une pompe à chaleur peut être placée tant dans une nouvelle construction que dans une habitation existante. Mais comment combiner cette technologie renouvelable avec votre chaudière au mazout ?

Rénovations et nouvelles constructions

Vous souhaitez placer une pompe à chaleur dans une habitation existante ? C’est possible. Mieux vaut alors l’intégrer à votre installation de chauffage actuelle. 
Votre chaudière au mazout existante peut facilement atteindre des températures élevées (plus de 60 °C) pour votre système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire. Cela veut dire que vous pouvez continuer à utiliser vos radiateurs tout en portant rapidement votre eau chaude sanitaire à température élevée. Dans le cas d’un système de pompe à chaleur à air/eau, vous évitez en outre toute surprise au niveau de votre facture d’électricité.

Tant que votre installation de chauffage n’a pas besoin d’une température de départ de 60 °C ou plus, vous pouvez recourir à la pompe à chaleur. Une fois que vos radiateurs nécessitent des températures élevées pour chauffer votre habitation (situations hivernales), vous remettez la chaudière en marche. Cela peut se faire manuellement ou de façon automatique.

Dans le cas de nouvelles constructions aussi, la pompe à chaleur est un complément possible à une chaudière au mazout à haut rendement. Parlez-en à votre architecte de façon à ce qu’il puisse en tenir compte dans ses projets.

N’oubliez pas le permis de bâtir

En général, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique doit être déclarée auprès de votre commune. Pour effectuer une telle installation, vous avez besoin d’un permis de bâtir ou d’un permis environnemental. Informez-vous auprès de votre commune avant d’acheter une pompe à chaleur.

Adaptez l’installation électrique à la puissance accrue qu’implique une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur ne peuvent pas fonctionner sur une installation résidentielle normale. Tenez compte des modifications qu’implique une telle installation (force motrice) et des coûts qu’elle entraîne (installation et loyer récurrent).

Choisissez une pompe à chaleur adaptée

Vous pouvez configurer un système de pompe à chaleur en fonction de vos besoins et souhaits :

• Les pompes à chaleur à air sont généralement compactes et peuvent être installées moyennant un minimum de travaux.

• Les pompes à chaleur à eau nécessitent un aménagement du système de captage de la source primaire. Un puits de pompage et un puits de retour doivent être prévus pour les systèmes verticaux d’eau souterraine (l’eau pompée doit retourner dans le sol). Un réseau de captage horizontal doit être placé dans le cas des systèmes horizontaux. De par ces travaux supplémentaires, l’acquisition des systèmes à eau revient plus chère que celle d’une pompe à chaleur à air. Par contre, les dispositifs à eau offrent l’avantage d’un COP supérieur à 4, ce qui rend leur consommation moindre par rapport aux systèmes à air.

Assemblez le système de chauffage optimal

Pour obtenir un système de pompe à chaleur efficace, vous devez tenir compte des quatre composants suivants : 

  • La pompe à chaleur. Celle-ci tire la chaleur de l’air, de l’eau souterraine ou du sol. La taille d’un tel système dépend du type de pompe à chaleur.
  • Le récipient de stockage. Afin d’augmenter votre rendement, installez de préférence un grand récipient de stockage (d’eau chaude). La puissance de votre pompe à chaleur n’est pas toujours égale à vos besoins en chaleur. Grâce au récipient de stockage, vous pouvez conserver le surplus de chaleur pour un usage ultérieur.
  • La chaudière au mazout à haut rendement. Elle complète le besoin en chaleur lorsque la pompe à chaleur ne suffit pas.
  • Le système de régulation. Il régule le fonctionnement de votre pompe à chaleur et de votre chaudière au mazout. Il garantit l’utilisation efficace de la pompe. 

Rechercher un technicien ou ExpertMazout pour vous aider

Pour votre installation, mieux vaut faire appel à l’expertise d’un ExpertMazout spécialisé ‘chaudière – brûleur’, celui-ci vous garantit un placement conforme aux normes et législations de votre région.  Un tel ExpertMazout vous offre également des conseils et un service de qualité. Trouvez un expert près de chez vous grâce à notre carnet d’adresses.