Consommation d’énergie plus durable : conseils pratiques pour un mode de vie plus économique

La crise énergétique qui sévit aujourd’hui dans le monde invite inéluctablement à la réflexion. Si le respect de l’environnement est une motivation évidente pour vivre de manière durable, les prix élevés de l’énergie et les menaces de pénuries sont des raisons toujours plus justifiées pour adopter un mode de vie économique et gérer l’énergie plus consciemment. Quelques efforts quotidiens, petits ou grands, permettent heureusement d’économiser bien de l’énergie et des euros. Lisez ici nos conseils pour adopter des habitudes de consommation énergétique plus durables et découvrez quelles économies y sont à la clé.

1. Votre consommation d’énergie à la loupe

L’énergie la moins chère est l’énergie que vous ne consommez pas ! Si cette expression peut sembler clichée, elle n’en est pas pour autant moins vraie. Par conséquent, si vous désirez réduire votre consommation énergétique, la première mesure à prendre est d’analyser votre consommation actuelle. Peut-être votre facture d’énergie gonfle-t-elle en raison du télétravail ou de l’agrandissement de votre famille ? Peut-être certains appareils consomment-ils de l’électricité sans même que vous ne le sachiez ? Nous vous donnons ici un coup de pouce pour analyser votre consommation.

1.1 Comment contrôler votre consommation énergétique?

Plusieurs méthodes et outils pratiques existent pour contrôler votre consommation d’énergie.

  • Calculez régulièrement le volume de mazout dans votre citerne.
  • Si vous disposez d’un compteur digital, vous pouvez suivre votre consommation d’électricité quotidiennement.
  • Utilisez la plateforme en ligne EnergieID pour suivre votre consommation d’énergie, d’eau et d’énergie liée aux transports.

Une fois votre consommation connue, vous pourrez déterminer si elle est plus élevée que la moyenne. Vous saurez ainsi si vous devez consentir quelques efforts énergétiques supplémentaires ou si vous êtes déjà sur la bonne voie. Découvrez ici la consommation de mazout moyenne par type de logement et degré d’isolation, ou comparez votre consommation de mazout avec celle d’autres personnes. À vous les économies !

« Et qu’en est-il de l’électricité ? », nous demanderez-vous. Voici quelques chiffres clés relatifs à la consommation électrique moyenne.*

Célibataire

1200 kWh/an

Ménage de 2 personnes

2350 kWh/an

Ménage de 3 à 4 personnes

3500 kWh/an

Familles nombreuses

7500 kWh/a,

* Source : fournisseur d’énergie Eneco

1.2 Évitez la consommation cachée

Saviez-vous que 10 % de l’électricité consommée par un ménage est en réalité consommée par des appareils électriques et électroniques en mode veille (consommation cachée) ? De fait, ces appareils ne sont jamais vraiment éteints et consomment donc de l’électricité en continu. Il peut s’agir d’un décodeur TV, mais aussi d’un téléviseur, de chargeurs, de modems Internet, etc. Un décodeur consomme par exemple 20 W d’énergie par heure lorsqu’il est allumé et 12 W à 14 W quand il est en mode veille. Si vous regardez la télévision 4 h par jour, la consommation cachée de votre décodeur (260 Wh) est donc supérieure à sa consommation lors de son fonctionnement (80 Wh). Conclusion : votre facture gonfle à cause d’appareils que vous utilisez très peu.

Il existe heureusement des wattmètres bon marché qui détectent la consommation cachée des appareils électro. Il suffit de brancher un tel dispositif entre la prise électrique et l’appareil électro à contrôler, et vous saurez avec exactitude combien votre vieux congélateur ou votre radio-réveil consomme en cachette. De nombreux Guichets Énergie Wallonie proposent un service de prêt de wattmètres. N’hésitez pas à y faire appel. À Bruxelles, vous pouvez vous tourner vers le Centre d’accompagnement et de formation pour adultes – ÉCO&CO.

Quel est le moyen le plus simple d’éviter les consommations cachées ? Débranchez toujours les appareils que vous ne comptez pas utiliser pour une longue durée, y compris les chargeurs, les répéteurs Wi-Fi, les ordinateurs et les radios. Vous pouvez aussi les brancher à une prise ou à une multiprise dotée d’un interrupteur.

2. Se chauffer de manière responsable

Se chauffer de façon plus durable et responsable est un sujet brûlant. La bonne nouvelle ? Il n’est pas nécessaire de remplacer complètement votre installation de chauffage.  Car même avec un système de chauffage plus ancien il est possible de se chauffer malin sans compromettre son confort thermique.

2.1 Un degré en moins au thermostat

Une réduction d’un degré au thermostat équivaut à des économies d’énergie de 7 %. Chaque année, un ménage moyen peut ainsi épargner entre 150 € et 200 €. Hop, on tourne la molette de son thermostat vers le bas !

  • Réglez votre thermostat sur 16 °C ou 17 °C une heure avant de quitter la maison pour une longue durée (plus de deux heures) ou avant d’aller dormir. Attention : ne suivez pas ce conseil si vous avez un chauffage par le sol. Votre installation consommera alors beaucoup plus d’énergie pour ramener la pièce à la température voulue.

  • Vous avez froid ? Enfilez un vêtement chaud avant d’augmenter la température.
  • En soirée, fermez aussi rideaux et volets pour garder la chaleur à l’intérieur.

Le but de ces mesures n’est évidemment pas de grelotter de froid chez vous, mais de faire quelques économies bienvenues ! Saviez-vous aussi que la température peut être plus basse dans certaines pièces de la maison, comme les chambres à coucher ? Chaque pièce à une fonction spécifique qui nécessite une température bien précise. Voici la température moyenne idéale dans chaque pièce de la maison :

Salon

20 °C

Cuisine

18 °C

Chambre

14-16 °C

Salle de bain

23 °C

2.2 Un thermostat programmable ou intelligent

Bon nombre de personnes règlent encore la température dans leur maison ou leur appartement de manière manuelle, alors qu’un thermostat programmable ou intelligent est synonyme de baisse de consommation d’énergie et de confort accru. Ce type de thermostat permet de régler la température souhaitée par pièce et de définir des paramètres différents pour chaque heure de la journée. Vous vous chauffez donc uniquement quand cela est vraiment nécessaire. Découvrez ici comment paramétrer au mieux un thermostat intelligent.

Les avantages d’un thermostat programmable ou intelligent

  • Vous réglez à distance la température intérieure de votre logement.
  • Vous définissez facilement des horaires de chauffe jour/nuit en fonction de vos habitudes de vie.
  • Certains modèles analysent et gardent en mémoire vos habitudes de chauffe.
  • Un thermostat programmable/intelligent tient compte des conditions climatiques.
  • Vous avez le contrôle total de votre consommation.
  • Vous ne vous chauffez jamais de trop.

Réglage de la température intérieure : les gestes à adopter et à proscrire

Quels sont les bons et les mauvais gestes quand il s’agit de régler la température ambiante de manière optimale ? Pour commencer, ne baissez jamais la température si vous vous absentez moins de deux heures, car votre installation de chauffage consommera beaucoup d’énergie à son redémarrage. Maintenez donc une température intérieure constante lors de vos brèves absences. Il n’y a rien de mieux pour vous chauffer de manière efficace et économique. Vous quittez la maison pour une longue période ? Vous partez en vacances ? Baissez alors la température, mais jamais en dessous de 14 °C. Enclenchez aussi le mode été durant la saison estivale. Dernier point, mais non des moindres : ne chauffez pas les pièces que vous occupez rarement ou jamais.

2.3 Optimiser son installation de chauffage

Vous souhaitez optimiser votre installation de chauffage actuelle ? Adopter quelques nouvelles habitudes et procéder à de petits ajustements vous permettra de tirer le meilleur de votre installation sans investir des sommes folles.

Tout commence par un bon entretien

En plus d’être légalement obligatoire, l’entretien de sa chaudière a une incidence positive sur l’environnement et le rendement de son installation de chauffage. De fait, une chaudière bien entretenue consomme moins d’énergie et rejette donc moins de substances néfastes pour la nature. Un bon entretien est par ailleurs gage de sécurité et évite les pannes et autres problèmes techniques en tous genres. Effectuez l’entretien de votre chaudière à temps et économisez jusqu’à 5 % d’énergie chaque année.

Conseils pour un fonctionnement efficace de votre installation

  • Purgez vos radiateurs pour garantir leur bon fonctionnement et économiser de l’énergie. Un radiateur contenant des bulles d’air chauffera moins bien, voire pas du tout.
  • Contrôlez la pression de l’eau dans votre installation de chauffage. Une pression de 1,5 bar à 2 bar est idéale. En dessous de ces valeurs, l’eau ne circulera pas de façon optimale. Au-dessus, le vase d’expansion risque de s’user prématurément.
  • Installez des vannes thermostatiques sur vos radiateurs pour régler plus facilement la température ambiante, surtout en combinaison avec un thermostat intelligent. L’investissement en vaut la peine : une vanne thermostatique coûte en moyenne 20 € et permet d’économiser environ 5 € par radiateur chaque année. Il est toutefois crucial de bien régler la température. Lisez ici nos conseils sur les vannes thermostatiques.

3. Adopter de nouvelles habitudes

Le chauffage durable, c’est aussi consentir à de petits efforts. Vous voulez consommer moins d’énergie ? Il est alors essentiel d’adapter votre comportement et vos habitudes de vie.

Aération du logement

3.1 Aération du logement

Saviez-vous qu’un air humide est un air qui met plus longtemps à chauffer ? En ouvrant vos fenêtres de temps à autre (une demi-heure par jour suffit), vous réaliserez donc des économies d’énergie appréciables. Aérer votre habitation permet en effet d’éliminer l’humidité présente dans l’air intérieur, ce qui accélère le processus de chauffe et réduit votre consommation. Si vous ne possédez pas de système de ventilation, aérez à la fréquence indiquée ci-dessus. Cette méthode d’aération ne suffit toutefois pas dans les logements bien isolés. Un système de ventilation mécanique est ici indispensable.

3.2 Hygiène durable

Près de 20 % des dépenses énergétiques d’un ménage sont dues à la production d’eau chaude sanitaire. Cette eau est ensuite utilisée pour se doucher, faire la vaisselle, laver ses vêtements, etc. Plus vous veillerez à votre consommation d’eau chaude sanitaire, moins votre facture d’énergie affichera des montants astronomiques. Voici nos suggestions pour faire des économies:

  • Installez un pommeau de douche économique et économisez jusque 45 € par an.
  • Douchez-vous moins longtemps, moins souvent et à une température plus faible.
  • Enclenchez le mode éco de votre chaudière pour produire de l’eau chaude quand cela est strictement nécessaire.

Quoi qu’il en soit, prendre une douche est un choix plus durable que de prendre un bain. Sous la douche, vous consommez en moyenne 30 L à 40 L d’eau. Une baignoire contient quant à elle 100 L à 120 L d’eau. Sachant que la consommation d’eau chaude sanitaire liée à son hygiène personnelle représente 80 % de sa consommation totale d’eau chaude, vous doucher vous fera économiser bien des euros !

3.3 Ménage et éclairage durables

Dans de nombreuses maisons, machine à laver et sèche-linge tournent plusieurs fois par semaine pour offrir des vêtements propres à toute la famille. L’éclairage des pièces est lui aussi essentiel pour vivre dans un minimum de confort. La bonne nouvelle ? Des efforts peuvent aussi être consentis en matière de ménage et d’éclairage pour faire des économies et vivre durablement.

Laver et sécher ses vêtements de manière économique

La majeure partie de l’énergie consommée par une machine à laver sert à produire l’eau chaude qui enlève les taches de nos vêtements. Laver à basse température fait donc un monde de différence en matière de consommation d’énergie.

  • Laver à 30 °C est deux fois moins cher que laver à 60 °C et un quart moins cher que laver à 40 °C.
  • Lavez uniquement vos essuies, chaussettes de sport, sous-vêtements blancs et draps de lit à 60 °C.
  • Le linge est-il vraiment propre lorsqu’il est lavé à basse température ? Oui, à condition de sélectionner un programme (éco) plus long.

Linge propre ? Veillez ensuite à ce qu’il tourne correctement dans le sèche-linge pour réduire le temps de séchage. Vous consommerez 20 % à 25 % d’électricité en moins. Pensez aussi à nettoyer régulièrement votre sèche-linge. Les « peluches » résiduelles risquent en effet de nuire à l’évacuation de l’air chaud et humide. Un filtre propre, c’est davantage d’énergie économisée ! Vous voulez économiser encore plus d’énergie ? Il n’y a pas de secret : faire sécher votre linge à l’air libre reste la meilleure option.

S’éclairer de manière économe

Les ampoules LED ont une durée de vie neuf fois supérieure aux ampoules halogènes et à incandescence, et sont jusqu’à 85 % plus économiques. Autre fait indéniable : l’ampoule la plus économique est l’ampoule qui n’est pas allumée. Lorsque vous quittez une pièce, pensez donc à éteindre toutes les lumières. Vous économiserez jusqu’à 10 % d’électricité !

En résumé : nos 10 conseils pour réduire votre consommation d’énergie

  1. Baissez la température sur votre thermostat.
  2. Chauffez moins de pièces.
  3. Réglez votre thermostat le plus efficacement possible.
  4. Installez des rideaux pour garder la chaleur à l’intérieur.
  5. Prenez une douche plutôt qu’un bain.
  6. Purgez vos radiateurs
  7. Faites entretenir régulièrement votre chaudière.
  8. Utilisez le mode éco de votre machine à laver et de votre lave-vaisselle.
  9. Lavez vos vêtements à basse température.
  10. Séchez votre linge à l’air libre ou sur un séchoir à l’intérieur.

Vous désirez en savoir encore plus au sujet du chauffage durable et efficace ? Téléchargez notre guide pratique pour faire des économies sur vos frais de chauffage.