Vos radiateurs font du bruit ? Voici les solutions à ce problème

Retour à l'aperçu
radiateur fait du bruit

Vos radiateurs font un bruit anormal ? Certains chauffent rapidement, tandis que d’autres restent froids au toucher ? Il est alors probable que votre système de chauffage soit déséquilibré. Les effets ne tarderont d’ailleurs pas à se faire ressentir : perte de confort, consommation énergétique en hausse, etc. Un déséquilibre n’est pas sans conséquence, c’est pourquoi il est recommandé de faire rééquilibrer au plus vite son système de chauffage. L’expert chargé de cette tâche réglera ainsi l’apport en eau de vos radiateurs de manière à garantir une émission optimale de la chaleur, mais aussi un bon confort thermique dans votre habitation et une consommation d’énergie aussi faible que possible. Vous l’aurez compris, l’équilibrage d’une installation de chauffage est donc une affaire de professionnels. Envie d’en savoir plus ? Suivez le guide !

Un souci avec vos radiateurs ?

Si votre installation de chauffage n’est pas correctement équilibrée, il est probable que les radiateurs proches de votre chaudière reçoivent davantage d’eau que les radiateurs qui en sont éloignés. Les premiers chaufferont donc rapidement l’espace de vie, tandis que les seconds chaufferont insuffisamment les pièces dans lesquelles ils se trouvent. Ce phénomène, bien qu’anormal, est plus courant qu’on ne le pense. Dans une majorité d’habitations existantes, et même de nouvelles constructions, les installations de chauffage connaissent en effet des problèmes de réglage. Il n’est donc pas exclu que votre système de chauffage soit lui aussi mal réglé.

L’équilibrage d’une installation, une affaire de professionnels

En principe, l’équilibrage d’un système de chauffage demande de faire appel à un spécialiste. Tout système sera idéalement équilibré lors de son installation et une nouvelle fois par la suite. Le jeu en vaut d’ailleurs la chandelle, puisqu’un système de chauffage correctement équilibré vous fera économiser près de 100 € par an[1].

Votre système de chauffage à la loupe

Sachez qu’il existe également un certain nombre de mesures que vous pouvez vous-même mettre en œuvre en vue de garantir le bon fonctionnement de votre système de chauffage. Si ces dernières se révèlent inefficaces, vous n’aurez cependant d’autre choix que de faire appel à un chauffagiste.

1.Contrôler la pression du système

L’idéal est de vérifier la pression de votre système de chauffage durant les mois d’été, période à laquelle celui-ci est le moins sollicité. Pourquoi la contrôler ? Car une pression correcte au sein du système est essentielle à la bonne circulation de l’eau chaude dans les canalisations. La pression adéquate se situe entre 1 bar et 2 bars, mais cette valeur peut varier de chaudière en chaudière, c’est pourquoi il est préférable de demander conseil à un professionnel en cas de doute. Il est également possible que votre chaudière vous indique elle-même la pression à respecter[2] via un indicateur. Plusieurs systèmes existent :

  • Votre chaudière est équipée d’un manomètre avec cadran à zone rouge et verte ? C’est bien simple : si l’aiguille se trouve dans la zone verte, la pression est idéale. La zone rouge indique quant à elle une pression critique.
  • Sur d’autres modèles de chaudières, le manomètre de pression d’eau dispose de deux aiguilles : une rouge et une noire. La rouge indique la pression à respecter, tandis que la noire affiche la pression réelle du système. Le but est que les deux aiguilles se superposent.
  • Enfin, les modèles les plus modernes de chaudières vous indiqueront la pression du système et sa justesse à l’aide d’un petit écran et de témoins lumineux.

La pression de votre système de chauffage est incorrecte ? Commencez par y ajouter de l’eau et attendez de voir si l’opération porte ses fruits (attention, votre système de chauffage doit continuer à fonctionner pour le vérifier). Si le résultat est probant, mais que la pression chute à nouveau après une semaine, appelez dans ce cas un chauffagiste pour faire analyser votre système. Une pression en baisse témoigne en effet d’un manque d’eau ou d’un trop-plein d’air dans votre système, ce qui ne peut s’expliquer que par une fuite d’eau ou l’entrée d’air dans l’installation. Une pression anormale peut enfin s’expliquer par un vase d’expansion défectueux ou cassé, qui doit alors être remplacé.

Maintenir la bonne pression au sein de votre système de chauffage est essentiel. Trop basse ou trop élevée, cette pression ne permettra effectivement pas aux radiateurs de chauffer les pièces de vie de l’habitation comme il se doit, ce qui n’est pas sans conséquence sur le plan énergétique. De plus, votre chaudière tentera sans cesse de fournir davantage de puissance pour atteindre la température réglée au niveau du thermostat, en vain. À terme, lorsque l’eau aura totalement disparu de votre système de chauffage, le risque est donc que celui-ci tombe totalement en panne.

Petit conseil : il est relativement facile de vérifier la pression d’une chaudière individuelle, mais l’opération se corse lorsqu’il s’agit d’une chaudière commune à plusieurs appartements. Pourquoi ? Car la pression du système peut varier d’un appartement à l’autre et selon les étages. Dans pareille situation, n’hésitez donc pas à faire appel à un chauffagiste professionnel.

2.Purger les radiateurs

Une deuxième mesure envisageable pour ajuster la pression de votre installation de chauffage est de purger vous-même vos radiateurs. Néanmoins, il est à nouveau recommandé de faire appel à un chauffagiste si votre installation reste déséquilibrée même après une purge correcte des radiateurs.

 

Sur le même sujet

Les ampoules et réfrigérateurs intelligents sont aujourd’hui bien connus, mais saviez-vous qu’il...
Dans les maisons ou appartements anciens, les radiateurs sont traditionnellement placés sous les...