Système antidébordement, double paroi… l’abécédaire de la cuve à mazout !

Retour à l'aperçu
l’ABC de la cuve à mazout !

Vous désirez chauffer votre habitation de manière optimale avec du mazout ? Vous aurez certainement de nombreuses décisions à prendre, bien souvent en ce qui concerne des concepts qui vous sont étrangers. Nous vous avons donc préparé un lexique reprenant les termes les plus importants en matière de citerne à mazout. Une vraie mine d’or d’informations pour faire un choix éclairé !

Attestation de conformité

Si vous vous chauffez au mazout, vous devrez dans certains cas faire contrôler votre citerne à mazout périodiquement. Dans l’attestation de conformité, le contrôleur indique si votre cuve à mazout répond ou non à la réglementation en vigueur.

Citerne à mazout en matière synthétique

Une citerne à mazout en matière synthétique est fabriquée à base de polyester ou de polyéthylène. Elle résiste à la corrosion et aux courants vagabonds.

Citerne à mazout en métal

Une citerne à mazout en métal est toujours équipée d’une couche de protection anticorrosion et peut être fabriquée en divers matériaux. Certaines cuves ont une couche extérieure en métal et une couche intérieure en polyéthylène.

Contenance de la citerne

La contenance des citernes à mazout varie selon les modèles. Pour une famille moyenne, une contenance de 2000 à 3000 litres suffit.

Déclaration

Après l’installation de votre citerne à mazout, vous devrez parfois en déclarer l’existence auprès de l’autorité officielle concernée. En Région wallonne, une déclaration auprès de la commune n’est pas nécessaire pour les réservoirs aériens de moins de 3000 litres, mais bien pour les réservoirs souterrains et aériens de 3000 litres et plus. Il en va de même dans la Région de Bruxelles-Capitale. En Région flamande, cette déclaration n’est pas nécessaire pour les citernes à usage privé de moins de 6000 litres. Vous devez toutefois déclarer une cuve à mazout de 6000 litres et plus auprès de votre commune.

Encuvement

Un encuvement est une construction traitée avec un produit étanche aux hydrocarbures dans laquelle une citerne à mazout aérienne est placée. L’encuvement doit être capable de récupérer la totalité du contenu de la citerne à mazout en cas de fuite.

Label Optitank

Le label Optitank est un label de qualité pour les citernes à mazout. Une cuve portant le label Optitank aura été approuvée par un organisme de contrôle indépendant, est équipée d’une double protection, d’un système de détection des fuites permanent, d’une sécurité antidébordement et d’un système de jaugeage. Le label vous garantit une citerne à mazout avec une longue durée de vie.

Plaque d’identification

La plaque d’identication est une plaquette portant le numéro de fabrication de votre citerne, la date de fabrication, les coordonnées du fabricant, la contenance en litres et les dimensions en diamètre et en longueur, ainsi que la norme appliquée, le numéro de prototype et la pression en bars.

Plaquette verte

Le jour du contrôle de la citerne, une plaquette sera accrochée à côté du tuyau de remplissage. Sa couleur varie :

  • Vert : la citerne est considérée comme conforme.
  • Orange : la cuve est étanche mais pas totalement conforme à la législation. Elle peut encore être remplie pendant les six prochains mois.
  • Rouge : la citerne n’est plus étanche et ne peut plus être remplie.

Réservoirs en batterie

Les réservoirs en batterie sont relativement nouveaux sur le marché. Ils sont aériens et sont dotés d’une simple ou d’une double paroi. Ils sont fabriqués en métal ou en polyéthylène. Attention : certains réservoirs de ce type en polyéthylène ne résistent pas aux UV et doivent être abrités du soleil.

Système antidébordement

Sans système antidébordement, il est difficile au fournisseur de mazout de déterminer quand la citerne est pleine. C’est donc une solution installée sur toutes les cuves à mazout. Elle émet un sifflement dès que la citerne est pratiquement pleine (95 %). Le mécanisme de sifflet est installé sur la citerne, plus précisément sous le tuyau d’aération de la cuve. Autre système antidébordement : la sonde électronique. Si le camion du fournisseur de mazout est équipé d’une sonde électronique, le remplissage s’arrêtera automatiquement lorsque la cuve atteint 98 % de sa capacité.

Système de détection des fuites

Un système de détection des fuites signale même les fuites les plus minimes dans les cuves à mazout à double paroi, soit visuellement, soit auditivement. Il existe différentes sortes de systèmes : l’une des méthodes est de verser un liquide dans la double paroi du réservoir. Si le niveau de ce liquide change, une alarme se met en route. Il existe également d’autres procédés fonctionnant sur la base de perte de pression ou de capteurs de liquide.

Technicien agréé

Seul un technicien agréé dispose de l’expérience ou de la formation nécessaire et est agréé par les autorités pour contrôler une citerne à mazout ou superviser l’installation d’une nouvelle cuve.

Test d’étanchéité

Un test d’étanchéité détermine si votre citerne à mazout présente une fuite ou non. Il peut être réalisé de diverses manières. La plupart du temps, on adopte la méthode par ultrasons : deux microphones sont installés dans la citerne. Cette dernière est ensuite légèrement mise sous pression. Si la citerne présente des fuites, les microphones capteront des ultrasons.