Quel est le prix d’une nouvelle chaudière au mazout ?

Retour à l'aperçu
Prix
nouvelle chaudière au mazout

Les chaudières au mazout sont conçues pour fonctionner durant de longues années, mais un remplacement de chaudière doit tout de même être envisagé dans certains cas. Si votre chaudière se fait vieille et que vous voulez éviter les problèmes techniques ou vous chauffer de manière plus économe, vous pouvez opter pour une nouvelle chaudière au mazout — par exemple une chaudière à condensation ou une chaudière basse température — ou pour une installation hybride associant mazout et énergies renouvelables. Envie de connaître le prix et le retour sur investissement d’une nouvelle chaudière au mazout ? Nous vous donnons ci-dessous quelques précisions qui conforteront votre choix.

Quand avez-vous besoin d'une nouvelle chaudière au mazout ?

Une chaudière au mazout peut souvent fonctionner pendant plus de trente ans, surtout si vous l’entretenez bien, comme le prévoit la législation. Seul le brûleur devra être remplacé au bout de quinze ans environ. Mais n’attendez pas que les problèmes surviennent. Si votre chaudière a plus de vingt ans, mieux vaut d’ores et déjà envisager d’installer un nouveau modèle. Une chaudière plus récente peut éventuellement aussi être remplacée par un modèle plus moderne qui consommera moins, aura un meilleur rendement et produira moins d’émissions de CO2.

Vous voulez faire encore mieux et vous chauffer de façon plus durable ?  Les combustibles pauvres en carbone, tels que le HVO, le PtL (Power-to-Liquid), l’EMAG et le BtL (Biomass-to-Liquid) sont la solution car ces combustibles pauvres en carbone sont parfaitement compatible avec les chaudières existantes.

Chaudière à condensation ou installation hybride ?

1. Combiner chaudière au mazout et énergies renouvelables

Si vous envisagez d’acheter une nouvelle chaudière au mazout, réfléchissez bien au type d’installation que vous souhaitez. Vous pouvez par exemple combiner votre chaudière au mazout aux énergies renouvelables, comme l’énergie solaire générée par un chauffe-eau solaire ou encore l’énergie extraite de l’air extérieur par une pompe à chaleur. Un système de chauffage hybride de ce type est idéal si :

  • vous souhaitez respecter l’environnement et profiter de la chaleur gratuite offerte par la nature.
  • vous êtes prêt à réaliser un investissement initial plus important, que vous amortirez au fur et à mesure grâce au rendement plus élevé de votre nouveau système.
  • vous désirez bénéficier de primes (pour l’installation d’un chauffe-eau solaire associé au chauffage au mazout par exemple).

Le prix des chauffe-eaux solaires oscille généralement entre 2000 € et 7 000 € – une large fourchette qui est essentiellement due aux différentes capacités et fonctionnalités qui sont disponibles sur ceux-ci.

*Les prix repris dans cet article comme dans le tableau ci-dessous sont indicatifs.

Type de chauffe-eau solaire Composition du ménage Prix moyen du chauffe-eau solaire (TVA et installation comprises)*

150 litres, 1 collecteur

1 à 2 personnes 2 500 € - 3 500 €

250 litres, 2 collecteurs

3 à 4 personnes 4 000 € - 6 000 €

300 litres, 3 collecteurs

5 à 6 personnes 5 000 € - 7 000 €

Pour une (petite) pompe à chaleur air-eau, il faut compter entre 5 000 € et 10 000 €, hors frais d’installation. Cet investissement sera par ailleurs plus élevé si vous achetez une pompe à chaleur sol-eau ou une pompe à chaleur géothermique.

2. Une nouvelle chaudière à condensation 

Vous préférez vous chauffer uniquement au mazout ? Le cas échéant, veuillez prendre en considération le label énergétique de votre installation. En effet, il ressort d’une étude menée par le bureau d’études indépendant Ph. Deplasse & Associés qu’une chaudière à condensation de la classe énergétique A est l’option la plus avantageuse pour un logement moyen belge composé de quatre habitants, trois façades, deux étages et une superficie de 180 m². Dans un tel cas de figure, le besoin calorifique total est estimé à 28 000 kWh par an.

Combien coûte une nouvelle chaudière au mazout ? 

Le type d’installation et le volume influencent le prix de votre nouvelle chaudière au mazout. Voici ci-dessous à titre indicatif quelques tarifs possibles.  

25 kW chauffage et eau chaude sanitaire

Prix minimum

Prix maximum

Chaudière à condensation au mazout de classe A

5 000 €

7 500 €

Chaudière à condensation au mazout de classe A + chauffe-eau solaire

7 500 €

10 000 €

Chaudière à condensation au mazout de classe A + pompe à chaleur

10 000 €

15 000 €

En plus du prix d’achat, vous devez bien sûr aussi tenir compte de l’installation de votre nouvelle chaudière au mazout, des frais d’entretien et de la consommation. Pour connaître le montant précis du système de chauffage dans votre situation, nous vous conseillons de demander un devis à un professionnel expérimenté dans le chauffage au mazout, un ExpertMazout. En effet, les estimations fournies ne tiennent pas compte de la main-d’œuvre ni du tubage de la cheminée, de la pose des conduites, des raccordements électriques, des attestations, etc.

Nouvelle chaudière au mazout = retour sur investissement

Si vous remplacez une chaudière au mazout en service depuis plus de vingt ans par une chaudière à condensation (label A), le temps de retour sur investissement sera de 12 à 13 ans. Cela rend votre investissement économiquement rentable compte tenu de la durée de vie prévue de l’installation qui est de 20 ans (voire plus). Pour parvenir à ce constat, nous nous sommes reposés sur les données suivantes :

  • une consommation moyenne de 2 500 litres
  • une chaudière d’une valeur de 6 000 €
  • aucun subside pour cet investissement.

Dans un tel scénario, vous économisez chaque année 444 €. N’hésitez pas à utiliser notre simulateur d’économies disponible en ligne pour calculer de façon plus détaillée le temps de retour sur investissement de votre nouvelle installation ou ce que vous pourriez économiser en installant une nouvelle chaudière et en la combinant éventuellement à un chauffe-eau solaire.

Combustibles pauvres en carbone

Sachez enfin que vous pourrez bientôt vous chauffer de manière encore plus durable avec votre chaudière au mazout. Pour ce faire, il vous suffira de remplacer le mazout conventionnel par l’un des nouveaux combustibles pauvres en carbone tels que le HVO, le PtL (Power-to-Liquid), l’EMAG ou le BtL (Biomass-to-Liquid). Autre bonne nouvelle : les chaudières au mazout existantes sont compatibles avec ces combustibles sans qu’aucune modification technique ne soit nécessaire, ou au prix de modifications minimes.

Sur le même sujet

En utilisant à bon escient votre eau chaude sanitaire, vous réalisez d’énormes économies sur votre...
L'assainissement de sols pollués par une fuite de citerne ou de conduite à mazout coûte cher...