Quel est le label énergétique de mon installation au mazout?

Retour à l'aperçu
installation au mazout

Quel est le label énergétique de mon installation au mazout ?

Les labels énergétiques des machines à laver et des frigos nous sont tous familiers. Ils indiquent la consommation d’un appareil. Mais savez-vous que les nouvelles installations au mazout sont également porteuses d’un label énergétique ? Découvrez leur signification dans cet article, mais aussi les exigences auxquelles doivent répondre les nouvelles installations au mazout.

Adieu les appareils moins performants

Pour 2020, les états membres européens doivent atteindre une série d’objectifs climatiques et énergétiques. Par rapport à 1990, ces objectifs sont les suivants :

  • Consommer 20% d’énergie primaire en moins ;
  • Faire baisser de 20% les émissions de CO2 ;
  • Utiliser 20% d’énergie durable en plus.

Ce sont des mesures ambitieuses, qui nécessitent des actions concrètes. Une des actions majeures est de retirer de la vente les appareils moins performants en matière d’énergie.

Les systèmes à haut rendement deviennent la norme

L’ambition de l’Union européenne est de mettre les installations au mazout économes en énergie sur le devant de la scène. Pour ce faire, le consommateur doit savoir exactement si une chaudière est écoénergétique ou non. Les labels énergétiques servent donc à informer tout le monde, y compris les consommateurs qui ne sont pas experts en la matière : une installation au mazout dure 20 à 25 ans, ce qui veut dire qu’elle aura une longue durée de vie avant d’être remplacée.

Sous l’impulsion de ces labels, l’offre de chaudières performantes obtenant un bon score en matière d’efficacité énergétique a largement augmenté au cours des dernières années.

Comment fonctionnent les labels énergétiques ?

Toute nouvelle installation est soumise à la condition que l’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux ne passe pas sous la barre des 86%. Il s’agit du rapport entre le besoin en chauffage à une saison donnée (fourni par une installation de chauffage) et la consommation énergétique nécessaire pour satisfaire à ce besoin.

La directive européenne répartit les différents appareils en fonction de leur classe, ce qui se traduit par un label énergétique spécifique. Ce dernier indique à quel point une nouvelle installation au mazout est efficace pour produire de la chaleur. En somme, c’est une manière de comparer les différents systèmes entre eux. Mais concrètement, en quoi cela vous concerne-t-il ? Plus un appareil est efficace, plus son rendement sera élevé. Vous avez ainsi la garantie d’une consommation énergétique plus faible, mais aussi de coûts de consommation moins élevés, ainsi qu’une diminution des émissions de CO2. Vous l’aurez compris, l’environnement et les consommateurs sont les grands gagnants de l’introduction de ce système.

Deux types de labels : le label produits et le label package

Concrètement, cela veut dire que chaque appareil reçoit un label énergétique allant de G à A++. Les nouveaux appareils de chauffage au mazout doivent posséder un label produit B afin d’obtenir les 86% d’efficacité énergétique demandés (évidemment, un label produit A est encore mieux).

Pour améliorer l’efficacité énergétique, l’appareil peut aussi être proposé dans un pack et bénéficier alors d'un label package. L’intégration d’un régulateur de température ou l’association à une source d’énergie renouvelable (comme les collecteurs solaires thermiques) influe considérablement sur l’efficacité énergétique.