Protéger sa réserve de mazout du gel

Retour à l'aperçu
mazout gel

Maintenant que l’hiver frappe à nos portes, il est grand temps de se préparer à affronter les vagues de froid qui nous attendent. Non, sortir les plaids du placard et remplacer vos vêtements d’été par vos vêtements d’hiver ne suffira pas, il faudra également protéger votre habitation du gel. En effet, vos canalisations d’eau pourraient geler et votre citerne à mazout et ses canalisations pourraient souffrir des gelées hivernales. Voici comment les protéger !

Mazout gelé : quelles conséquences ?

Vous vous demandez pourquoi votre réserve de mazout ne peut pas givrer en hiver ? La réponse est simple : en cas de forte baisse des températures, le mazout perd de sa fluidité. Il coagule, en quelque sorte, et circule difficilement dans la conduite d’aspiration de la chaudière. En résulte une mauvaise combustion au sein du brûleur de la chaudière.

Seul le mazout stocké dans une citerne aérienne est susceptible de geler. Dans une citerne enterrée, le combustible est en effet stocké à l’abri du gel. Sachez en outre que dans la majorité des cas, le mazout de la citerne n’est jamais réellement gelé. Le problème réside souvent au niveau de la canalisation qui relie votre citerne à la chaudière. C’est dans cette canalisation que le mazout gèle et votre chaudière au mazout n’est plus alimentée en combustible. Conséquence ? Elle cesse de fonctionner.

Protéger les canalisations de mazout du gel

Votre citerne à mazout et ses canalisations sont exposées à un vent glacé provenant du nord ou de l’est ? Isolez-les dans ce cas au moyen de gaines isolantes. Pas de panique, il ne s’agit pas d’une tâche insurmontable. Vous trouverez d’ailleurs le matériel dont vous aurez besoin dans les magasins de bricolage grand public. Les gaines prêtes à l’emploi sont disponibles dans différentes épaisseurs, mais il est conseillé d’opter pour une gaine de minimum 25 mm d’épaisseur.

Votre citerne à mazout mérite elle aussi d’être protégée

Le mazout de chauffage classique résiste à des températures pouvant atteindre -10 °C, mais si vous habitez dans une région où les températures peuvent descendre fortement (dans les Ardennes, par exemple), vous pouvez alors demander à votre fournisseur un mazout « spécial hiver ». Celui-ci contient un additif le protégeant des températures extrêmes de -20 °C.

Sur le même sujet

Se chauffer dans le respect de l’environnement sans remplacer son installation existante ?...
Wil je milieuvriendelijk verwarmen, maar moet je rekening houden met een bestaande installatie?...
Un chauffe-eau possède une fonction cruciale : il fournit de l’eau chaude sanitaire à tout un...