Power-to-Liquid ou PtL : un combustible liquide puissant

Retour à l'aperçu
e-fuels

Power-to-Liquid ou PtL : un combustible liquide puissant

L'Europe a pour objectif d'être entièrement neutre en carbone d'ici 2050. C'est un défi de taille, ne fût-ce que pour les secteurs du transport et du chauffage. Outre les formes plus connues d'énergie renouvelable, comme l'énergie solaire et éolienne, les combustibles neutres en carbone offrent eux aussi de nombreuses possibilités. Il existe deux groupes dans ces combustibles neutres en carbone : les biofuels et les e-fuels. Les biofuels, ou biocombustibles, sont produits à base de biomasse, d'huiles et de graisses végétales ou de déchets végétaux, comme les huiles de cuisson. Les e-fuels ou combustibles Power-to-Liquid (PtL) sont produits à l'aide de l’énergie solaire ou éolienne.

Comment fonctionne le PtL ou Power-to-Liquid ?

Les combustibles PtL sont produits en combinant de l'hydrogène avec du dioxyde de carbone (CO2). Cet hydrogène est extrait de l'eau par électrolyse à l'aide de l'énergie solaire et/ou éolienne. Cette combinaison débouche sur un combustible synthétique qui devient un combustible liquide après traitement. Ce combustible peut parfaitement être utilisé dans votre chaudière au mazout actuelle !

Totalement neutre en CO2

Le processus de production et de combustion des combustibles PtL est neutre en CO2, car le CO2 qui est libéré lors de la combustion est à nouveau employé dans le processus de production. Ces combustibles PtL ou e-fuels sont donc particulièrement respectueux de l’environnement. Vous trouverez dans cette vidéo de plus amples explications sur la manière dont sont produits les e-fuels et sur les applications qui seront possibles à l'avenir.

Recherches et développements

L'Allemagne joue un rôle de pionnier dans l'objectif de neutralité carbone de l'Europe. En 1990, elle lançait déjà die Energiewende. Le pays investit donc depuis longtemps dans la recherche de combustibles renouvelables et dans le développement de nouvelles technologies. Le Karlsruher Institut für Technologie fait partie des grands centres de recherche en la matière. Les scientifiques affiliés à ce centre sont dernièrement parvenus à rassembler tout le processus de production des combustibles PtL dans une seule et même installation.

L'Allemagne met en outre la barre haut pour les chercheurs et les innovateurs. Hormis la « Renewable Energy Directive » européenne de 2018, qui impose que les combustibles renouvelables doivent suffisamment limiter les émissions de CO2, le gouvernement allemand a aussi imposé pour règle qu'ils devaient être compatibles avec les installations existantes. Cela rend en effet les combustibles intéressants d'un point de vue commercial, non seulement pour l'industrie, mais aussi pour les particuliers.

Applications

L'organisation sœur allemande d'Informazout, l'Institut für Wärme und Oeltechnik, organise actuellement un projet pilote avec des e-fuels dans des chaudières existantes. Étant donné que pratiquement toutes les industries sont partie prenante pour des combustibles neutres en carbone comme ces e-fuels, les chercheurs s'attendent à ce que les combustibles affichent une croissance rapide. Affaire à suivre !

Avantages des e-fuels

Les e-fuels présentent de nombreux avantages. Tout d'abord, ils sont respectueux de l’environnement, grâce à un cycle fermé et neutre en CO2. Ils peuvent en outre parfaitement être intégrés dans les installations existantes - ce qui en fait des produits « drop-in ». Vous pouvez aussi parfaitement les combiner avec le mazout que vous utilisez pour l’instant. Ils ne demandent aucune adaptation de la manière dont vous commandez et consommez votre combustible aujourd’hui. Enfin : votre citerne actuelle est adaptée au stockage des e-fuels. Vous ne devez donc pas investir dans de nouveaux équipements et vous réduisez vos émissions de CO2. Une augmentation des possibilités d'application fera également baisser les frais de production des e-fuels. Un avenir « propre » se profile donc à l'horizon !

Sur le même sujet

Les experts développent actuellement des combustibles neutres en carbone qui pourront bientôt être...
L’Ester Méthylique d’Acide Gras (EMAG) est un combustible neutre en carbone à base d'huiles...