Pourquoi le stockage du mazout est-il sans danger ?

Retour à l'aperçu
Mythes
stockage mazout

Ceux et celles qui se chauffent au mazout peuvent dormir sur leurs deux oreilles : lorsque la température ambiante ne dépasse pas les 55 °C, ce combustible ne risque pas de prendre feu ou d’exploser. De plus, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone sont infimes. Pourquoi ? Parce qu’un dégagement de CO résulte d’une mauvaise combustion au sein de la chaudière. Or, une combustion qui n’est pas optimale provoque un dégagement inhabituel de fumée et de suie qui force l’arrêt immédiat de votre installation de chauffage. Idéal niveau sécurité. La question suivante est donc : qu’en est-il du stockage du mazout ? Les règles diffèrent selon qu’il s’agit d’une citerne aérienne ou enterrée, mais la sécurité est toujours assurée grâce aux contrôles réguliers devant être réalisés.

Le label Optitank, garantie de sécurité pour votre réservoir

Les citernes à mazout dotées du label Optitank sont des citernes de qualité équipées d’un double système de protection particulièrement efficace. Les réservoirs Optitank possèdent des systèmes de détection des fuites ultramodernes ainsi qu’un système antidébordement qui, en fonction de la technologie utilisée, émet un signal sonore dès que la citerne est pratiquement pleine ou met automatiquement fin au ravitaillement une fois la capacité de remplissage atteinte. De plus, le label Optitank vous permet de faire réparer votre citerne gratuitement dans les dix ans à compter de la date d’achat ou de faire remplacer votre citerne en cas de défaut de fabrication (les éventuels dégâts causés par ce défaut seront eux aussi couverts).

Contrôle de votre citerne à mazout

À Bruxelles et en Wallonie, après le placement d’une nouvelle citerne à mazout, un technicien agréé doit systématiquement juger de la conformité de l’installation. Suite à ce contrôle initial, une attestation est remise aux propriétaires à l’attention des compagnies d’assurance. Dans certains cas, des contrôles périodiques devront également être effectués après le placement de la citerne. Le caractère obligatoire et la fréquence de ces contrôles dépendent de votre type de citerne (aérienne ou enterrée), de sa capacité totale de stockage (inférieure ou supérieure à 3 000 l) et de son état (nouvelle ou existante). Pour savoir quand faire contrôler votre citerne, n’hésitez pas à consulter les législations wallonne et bruxelloise.

Toujours l’esprit tranquille !

Vous l’aurez compris, le stockage du mazout est aussi sûr que son utilisation si vous optez pour les bons labels. Optez pour une citerne à mazout de qualité dotée du label Optitank et procédez aux contrôles réguliers obligatoires.