Plancher chauffant, radiateurs, convecteurs… Quel émetteur pour ma chaudière à condensation ?

Retour à l'aperçu
chaudière à condensation convecteurs

Les personnes qui envisagent de construire ou de rénover intégralement leur habitation ont généralement l’embarras du choix en matière de matériaux de construction ou d’équipements techniques, tels que l’installation de chauffage. Déciderez-vous de recréer l’ambiance offerte par un poêle à bois avec un poêle à pellets, d’installer une pompe à chaleur air-eau ou de placer une installation hybride alliant les avantages du mazout et des énergies renouvelables ? Et une fois cette décision prise, opterez-vous pour des radiateurs, des convecteurs ou un plancher chauffant comme émetteur de chaleur ? Intéressons-nous ici de plus près à la combinaison entre une chaudière à condensation et un plancher chauffant, des radiateurs ou des convecteurs. La combinaison gagnante ? Découvrez-la sans plus attendre !

Chaudière à condensation au mazout : le meilleur choix sur le plan financier

Informazout a récemment confié au bureau d’études indépendant Ph. Deplasse & Associés la délicate tâche d’analyser et de comparer différents cas de figure en matière de chauffage d’une habitation. Le logement type défini dans le cadre de cette étude ? Une maison trois façades d’une superficie de 180 m² répartie sur deux étages, occupée par une famille de quatre personnes dont les besoins en chaleur s’élèvent à 28 000 kWh par an et les besoins en eau chaude sanitaire à 35 L d’eau à 65 °C par personne (soit 2 100 kWh par an). De leur travail de comparaison objectif, il ressort que sur une période de 15 ans, une chaudière à condensation au mazout représente l’option de chauffage avantageuse d’un point de vue financier. Mais quel émetteur de chaleur choisir pour une telle chaudière ?

Chaudière à condensation et plancher chauffant

La particularité des chaudières à condensation réside dans leur mode de fonctionnement à basse température, qui vise à limiter au maximum les pertes énergétiques. Avec un système à basse température de ce type, un plancher chauffant s’avère être l’émetteur de chaleur idéal, car il offre le meilleur rendement possible. En effet, plutôt que de laisser ses gaz de combustion s’échapper par la cheminée, une chaudière à condensation en récupère la chaleur et les refroidit ainsi à une température inférieure à 55 °C. Ce point de rosée, le point auquel les gaz condensent et deviennent liquide, ne peut être atteint avec des radiateurs classiques, qui affichent une température de retour d’environ 75 °C. En revanche, ce point de rosée peut être atteint grâce à un plancher chauffant, dont la température de retour est d’environ 30 °C. Bref, un plancher chauffant est l’émetteur de chaleur idéal pour une chaudière à condensation !

Les radiateurs basse température, aussi une option envisageable

Les radiateurs basse température (ou surdimensionnés) sont eux aussi parfaitement adaptés aux chaudières à condensation au mazout, puisque l’eau qui y circule ne doit pas avoir une température aussi élevée que celle des radiateurs traditionnels (35 à 55 °C contre 75 à 85 °C). Les radiateurs basse température assurent une répartition extrêmement uniforme de la chaleur à travers les différentes pièces de la maison et créent moins d’échanges d’air, ce qui réduit le déplacement de la poussière au sein de l’habitation.

Chaudière à condensation et convecteurs ? Pas toujours une bonne idée

Les convecteurs sont des émetteurs de chaleur fonctionnant à l’air chaud, tandis que les radiateurs transmettent leur chaleur par rayonnement. Les convecteurs classiques exigent de hautes températures de départ, ce qui explique le faible rendement obtenu une fois les convecteurs reliés à une chaudière à condensation. Cependant, les convecteurs actuels n’ont pas besoin de telles températures pour fonctionner. Ces convecteurs basse température peuvent être utilisés avec une chaudière à condensation, à condition que votre habitation soit bien isolée. L’avantage des convecteurs ? Ils produisent et transmettent rapidement leur chaleur à l’air de l’habitation.