Ma chaufferie doit-elle toujours être aérée ?

Retour à l'aperçu
Mythes
aération chaufferie

De nombreuses personnes pensent que l’utilisation d’une chaudière à mazout exige une bonne aération de la pièce où est installée la chaudière et l’installation d’une cheminée classique. Vous aussi ? Le temps est alors venu de mettre les choses au clair, parce que rien n’est moins vrai. En effet, les modèles de chaudière dernier cri aspirent directement l’air nécessaire à la combustion du mazout à l’extérieur de la pièce, et peuvent aujourd’hui se passer d’une cheminée. Petit mot d’explication !

L’arrivée d’air de combustion sans cheminée classique

L’air est essentiel au bon fonctionnement d’une chaudière. Sans oxygène, impossible que se produise la combustion du mazout au sein du brûleur et, in fine, de produire de la chaleur. Mais alors, si aucune cheminée n’est reliée à la chaudière, comment la combustion se déroule-t-elle ? Dans une telle situation, l’apport d’air de combustion peut se faire de deux manières :

  • Soit l’air nécessaire à la combustion est directement aspiré à l’extérieur du local où se trouve la chaudière, et les gaz de combustion sont évacués par un conduit simple paroi.
  • Soit l’air nécessaire à la combustion est aspiré via un conduit concentrique (conduit extérieur), tandis que le conduit intérieur est utilisé pour l’évacuation des gaz de combustion. Cet air extérieur est réchauffé par les gaz de combustion plus chauds qui sont évacués via le conduit intérieur.

Risque d’intoxication au CO proche de 0

Les installations au mazout sont à 100 % sûres : ce combustible n’explose pas et le risque d’intoxication au CO est presque inexistant. En effet, le monoxyde de carbone se forme lors d’une mauvaise combustion. Un tel phénomène ne passera jamais inaperçu dans une chaudière à mazout, parce qu’il s’accompagne d’un dégagement de fumée et de suie, qui mettra votre chaudière en veille une fois détecté. En outre, vous sentirez tout de suite s’il y a un problème. Vous disposerez alors de suffisamment de temps pour vous mettre en sécurité. Pour toutes ces raisons, le chauffage au mazout est la solution qui présente le moins de risques !

Entretien = fonctionnement optimal

Vous craignez que votre chaudière tombe en panne ou ne surchauffe ? Si vous respectez l’entretien annuel de votre brûleur et chaudière au mazout, vous n’avez aucune raison de vous faire un sang d’encre. Grâce à ce contrôle périodique, vous garantissez non seulement le rendement optimal de votre installation, et limitez les émissions de CO2, mais vous vous conformez aussi à la législation en vigueur.