Le HVO, un nouveau combustible pour vous chauffer de manière plus durable avec votre installation au mazout

Retour à l'aperçu
HVO

Vous vous demandez peut-être parfois si votre installation de chauffage au mazout a encore un avenir devant elle. La réponse est « oui », mais peut-être pas de la manière dont vous l'imaginez. En effet, les experts développent actuellement des combustibles neutres en carbone qui pourront bientôt être utilisés dans votre installation au mazout actuelle. Découvrez dans cet article l'un de ces combustibles renouvelables prometteurs : le HVO ou Hydrotreated Vegetable Oil (huile végétale hydrotraitée). Son nom date des débuts du combustible, lorsque seules des huiles végétales entraient dans sa composition. De nos jours, il est également fabriqué à partir de déchets et de graisses issues du secteur alimentaire, de l'industrie piscicole et des abattoirs, mais aussi d'huiles végétales impropres à la consommation.

Les avantages du HVO en un coup d'œil

1. Le HVO permet d'obtenir jusqu'à 90 % de réduction des émissions de CO2

Commençons par un des avantages les plus frappants : le HVO permet de réduire les émissions de CO2 de 90 % par rapport au mazout classique. À cela s'ajoute une production très réduite de suie lors de la combustion, ce qui limite également les émissions de particules fines. Comme le HVO est produit grâce au traitement des huiles végétales à l'hydrogène, le combustible est en outre une source d'énergie inépuisable, contrairement aux combustibles fossiles tels que nous les connaissons actuellement. On peut donc considérer le HVO comme une variante durable du mazout.

2. Une adaptation minime de votre installation

Le HVO peut être utilisé dans votre installation au mazout actuelle. Vous n'êtes donc pas obligé d'acquérir une nouvelle installation si vous souhaitez opter pour ce combustible neutre en carbone. Une petite adaptation tout au plus sera nécessaire pour faire la transition. Concrètement, il vous faudra peut-être procéder au réglage de votre brûleur, ce qui est simple comme bonjour. Saviez-vous d'ailleurs que vous pouvez mélanger du HVO au mazout ? Vous ne devez donc pas forcément choisir la forme pure. À l'heure actuelle, de nombreux projets pilotes sont en cours dans lesquels l'installation de chauffage des consommateurs fonctionne soit avec 100 % de HVO, soit avec un mélange de HVO et de mazout. Et tout se passe pour le mieux jusqu'à présent. Découvrez par exemple le témoignage de Jeroen, qui teste le combustible dans son installation de chauffage.

3. Des coûts comparables à ceux du mazout

Par ailleurs, les coûts de production du HVO sont équivalents à ceux du mazout. À terme, vous ne constaterez donc que peu de différence sur votre facture. Notez toutefois que nous avons dit « à terme ». Car les volumes de production ne sont pas assez importants pour le moment pour faire du HVO un combustible bon marché. Mais dès que la production décollera, les prix ne manqueront pas de diminuer, ce qui est bien sûr une bonne nouvelle pour vous, consommateur.

4. Un stockage sans danger

Le stockage du HVO est aussi facile et sûr que le stockage du mazout. En effet, l'huile a une longue durée de conservation et résiste parfaitement au froid – elle ne gèle qu’à -34 °C – sans l'ajout d'additifs. Avantage supplémentaire : vous pouvez surmonter ou compenser les fluctuations d'approvisionnement qui accompagnent inévitablement les énergies renouvelables.

5. Sans odeur

Enfin, le HVO ne contient ni soufre, ni oxygène, ni composés aromatiques. Ce combustible est donc totalement inodore.

Sur le même sujet

Se tourner vers un chauffage durable, c’est la solution respectueuse de l’environnement et de votre...
Selon une étude de RDC Environment, les émissions de gaz à effet de serre du chauffage au gaz...