Informazout teste un mélange B20 en situation réelle

Retour à l'aperçu

Informazout organise différents tests associant gasoil de chauffage et composants renouvelables dans des systèmes de chauffage existants. Parmi ceux-ci, une chaudière à condensation fonctionnant avec un mélange de 80 % de mazout et 20 % d’EMAG, d’où l’appellation « B20 ». L’avenir du chauffage durable ?

Si le mélange B20 a déjà été testé avec succès dans d’autres pays, Informazout souhaitait effectuer ce même test sur le sol belge. Pourquoi ? Pour donner encore plus de visibilité et de légitimité à la contribution du chauffage au mazout dans la réduction des émissions de CO2.

Nous souhaitons sortir les combustibles pauvres en carbone des laboratoires pour les tester en situation réelle et mieux les faire connaître de la presse ainsi que des installateurs et des fabricants de chaudières.
Willem Voets, General Manager Informazout

Mix 80% gasoil de chauffage - 20% EMAG

Afin de tester un gasoil de chauffage durable incorporant 20% d’EMAG, Informazout a organisé une collaboration entre Cargill (fourniture de l’EMAG), Forceville (fourniture du mazout et mise à disposition d’une installation de chauffage) et Weishaupt (relevé des paramètres de combustion et suivi de l’état de la chaudière). L’opération de mélange de l’EMAG au gasoil de chauffage a eu lieu le 12 décembre 2019 au Sea Tank Terminal de Gand en présence d’un agent des Douanes et Accises. Un camion-citerne de l’entreprise Forceville s’y est rendu avec 1600 litres de gasoil de chauffage dans un de ses compartiments pour y charger 400 litres d’EMAG mis à disposition par Cargill.

Agents antioxydant et antibactérien

Outre l’EMAG, le gasoil de chauffage s’est vu adjoindre du BHT (1000 ppm) – un antioxydant qui augmente la durée de conservation du produit à au moins 18 mois, soit deux saisons de chauffe –, l’Euromarqueur Solvent Yellow ainsi qu’un agent antibactérien. Cet agent antibactérien a été ajouté par simple précaution, car l’EMAG lui-même ne contient pas de bactéries, contrairement au mazout. Mais si les produits entrent en contact avec des bactéries qui se trouveraient dans le réservoir, cela peut entraîner la formation d'une boue acide qui peut endommager la citerne.

Le saviez-vous ?

L’EMAG présente des propriétés de chauffage durable intéressantes :

  • Selon Cargill, l’EMAG réduit les émissions de CO2 de 70% comparé à l’utilisation des combustibles fossiles.
  • Utilisé à une proportion de 20%, la réduction de CO2 est donc de l’ordre de 14%.
  • L’EMAG reste liquide jusqu’à -16 degrés.
  • Son pouvoir calorifique est de 33 mégajoules par litre (soit 10% de moins que celui du mazout).
Installation de chauffage inchangée

Installation de chauffage inchangée

Le test a débuté dans le courant du mois de décembre 2019 dans une chaudière à condensation Weishaupt Thermo Condens WTC-OB, équipée d’un brûleur 2 allures, au sein du showroom de la société Forceville à Boom. Celle-ci n’a subi aucune modification avant de fonctionner avec le B20. Lors du premier passage du technicien Weishaupt, le 19 décembre 2019, la chaudière avait déjà consommé 67 litres de gasoil de chauffage comprenant 20% d’EMAG. Le technicien Weishaupt a contrôlé, entre autres, le foyer, la pression de la pompe, le gicleur ainsi que l’ensemble des paramètres de combustion et d’émissions avant de prendre une série de photos qui lui serviront de base de comparaison lors des tests ultérieurs. Il a constaté un rendement de combustion supérieur à 99% (Hi) parfaitement conforme aux réglementations relatives à l'entretien et à l'inspection des appareils de chauffage central.

La chaudière chauffe à la fois le showroom et les bureaux. Tout le monde peut entrer et constater que cela fonctionne bien.
Geert De Decker, Administrateur-délégué de Forceville

Collaboration Eurofuel et EHI

Eurofuel (Association européenne représentant l'utilisation du mazout et des combustibles liquides dans le chauffage domestique) collabore avec l’EHI (European Heating Industry association, association européenne de l’industrie du chauffage) à la réalisation de tests à grande échelle visant à analyser la combustion de différentes combinaisons de combustibles et de composants pauvres en carbone dans les installations de chauffage de tous les fabricants.

Sur le même sujet

Le HVO, solution pour un chauffage pauvre en carbone ?