Gaz ou mazout ? Une comparaison des combustibles de chauffage

Retour à l'aperçu
Mythes
gaz ou mazout

Les comparaisons entre le gaz et le mazout ne manquent pas. De nombreux articles tentent de déterminer lequel est le plus durable, le plus avantageux, ou constitue le meilleur choix pour l'environnement. Malheureusement, rares sont ceux qui tiennent compte de tous les paramètres. Dans cet article, nous comparons les deux combustibles en tenant compte de tous les facteurs. Sur le plan du respect de l'environnement, cela signifie par exemple que nous ne prenons pas uniquement en compte les gaz à effet de serre libérés lors de la combustion, mais également ceux émis au cours de l'entièreté du cycle de vie du combustible. Examinons cela de plus près.

Gaz à effet de serre : gaz ou mazout ?

On pense souvent que le gaz naturel émet moins de CO2que le mazout. C'est vrai si l'on considère uniquement la combustion finale. Toutefois, pour se faire une image exacte, nous devons étudier l’ensemble des paramètres depuis la phase d'extraction jusqu'à celle de la combustion finale. Et que constate-t-on alors ? Que le gaz naturel émet 20% de gaz à effet de serre en plus que le mazout. En effet, lors de l'extraction du gaz naturel, de grandes quantités de méthane sont libérées dans l'atmosphère. Le méthane est le composant principal du gaz naturel et il est bien plus néfaste que le CO2

Longévité de l'installation : le mazout dure plus longtemps

Se chauffer durablement passe aussi par la durée de vie de son installation. Les chaudières au gaz naturel à condensation sont le plus souvent des installations murales en aluminium ou en inox, et leur durée de vie est bien moindre que celle des chaudières au mazout qui sont réalisées en acier ou en fonte et qui reposent sur le sol.

Rendement : chaudières label A au mazout ou au gaz = tout aussi économes 

Enfin, on peut comparer le gaz et le mazout sur le plan du rendement. Les deux combustibles produisent un rendement utile atteignant jusqu'à 98 % Hs. Ce qui signifie qu'en tant que consommateur, vous récupérez quasiment la totalité de l'énergie facturée en chaleur. De plus, le rendement des systèmes au mazout dépasse largement celui des systèmes de chauffage utilisant d'autres combustibles, comme les pellets par exemple. Notez aussi que les chaudières au mazout ont énormément évolué ces dernières années, ce qui permet de limiter l'émission de substances nocives au maximum. Les émissions de poussières et de CO ont pratiquement disparu, tandis que l'émission de suie a elle aussi fortement diminué.

Conclusion ? Sur l’ensemble du cycle de vie, le rendement du gaz naturel n’est pas supérieur à celui du mazout. De plus, nous devons tenir compte d’autres paramètres, comme l’émission de méthane lors de l’extraction du gaz et la durée de vie des chaudières. Le mazout présente alors des avantages indéniables !