Gasoil-diesel, la nouvelle dénomination officielle du mazout extra

Retour à l'aperçu
Hybride
Gasoil-diesel, la nouvelle dénomination officielle du mazout extra

La composition du mazout ne cesse d’évoluer. Sa teneur en soufre , par exemple, a baissé de 99,3 % en à peine 50 ans, entre autres à l’initiative de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies, qui encourage également notre pays à respecter des normes strictes pour l’émission de polluants. Une bonne nouvelle pour l’environnement, puisque la baisse drastique de la teneur en soufre du mazout réduit l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé publique et la nature. Mais les conséquences de cette évolution ne s’arrêtent pas là ! En effet, le gouvernement belge a désormais décidé de revoir les dénominations officielles du produit communément appelé « mazout ».

Le mazout extra, aussi appelé gasoil extra, devient le gasoil-diesel

Le diesel et le mazout extra tombent sous la même norme européenne qui fixe la teneur en soufre maximale de ces produits pétrolifères à 10 ppm. C’est pourquoi le produit autrefois dénommé mazout extra ou gasoil extra est aujourd’hui renommé gasoil-diesel. C’est cette nouvelle dénomination que vous verrez dorénavant apparaître sur votre bon de commande, facture, etc.

Du changement pour les consommateurs de mazout ?

Vous vous chauffez à l’aide d’une chaudière au mazout ? Lorsque vous remplirez votre citerne, vous aurez désormais le choix entre le mazout de chauffage classique à teneur en soufre de 50 ppm et le gasoil-diesel dont la teneur en soufre s’élève à 10 ppm. Si vous vous chauffiez auparavant au mazout extra, pas de panique. Sa dénomination officielle est à présent « gasoil-diesel », comme vous le constaterez sur votre bon de commande ou de livraison, mais sa composition reste la même.

S’il souhaite éviter toute confusion, votre fournisseur de mazout peut ajouter, sur ses factures et bons de commande, une indication telle que « pour le chauffage de l’habitation » ou « anciennement appelé mazout extra » à côté de la dénomination « gasoil-diesel ».

Aucun changement pour le mazout classique ou « mazout de chauffage »

Sachez enfin que le terme « mazout de chauffage » référant au mazout classique à teneur en soufre de 50 ppm n’est pas concerné par la norme et peut quant à lui conserver sa dénomination actuelle.