En quoi les objectifs 2020 de l’Europe vous concernent-ils ?

Retour à l'aperçu
europe 2020 objectifs

Si nous ne réduisons pas d’urgence notre empreinte écologique, nous continuerons à dévaster la planète et son climat. Pour lutter contre les changements climatiques, l’Europe a donc formulé des objectifs à l’horizon 2020. Vous en avez déjà entendu parler, mais vous estimez que ces dispositions ne vous concernent pas ? Il est grand temps de revoir votre avis, parce que les objectifs de l’Europe auront également des conséquences sur votre consommation énergétique. Que ce soit pour l’environnement ou pour votre portefeuille, il est de toute façon bénéfique de mettre en place des mesures pour économiser l’énergie.

Les objectifs 2020 au niveau européen

En quoi consistent exactement les objectifs 2020 ? Il s’agit d’une stratégie à long terme, pour laquelle l’Union européenne s’engage à atteindre les objectifs suivants à l’horizon 2020 :

  • Réduction de 20 % des gaz à effet de serre par rapport à 1990 ;
  • Intégration de 20 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique total de l’Union européenne ;
  • Hausse de 20 % en matière d’efficacité énergétique par rapport aux pronostics actuels pour 2020.

Ce sont évidemment des mesures qui entraînent des frais et qui peuvent être dommageables pour la position des entreprises européennes, qui doivent répondre à des exigences de plus en plus strictes par rapport à leurs concurrents internationaux. Et pourtant, ces objectifs sont cruciaux pour lutter contre le changement climatique. S’ils n’étaient pas atteints, les pertes financières pourraient être encore plus lourdes. On peut aussi envisager ces objectifs d’un œil positif : en investissant maintenant dans l’énergie durable et dans une politique environnementale responsable, les sociétés européennes prennent de l’avance sur leurs concurrents moins verts, qui seront de toute façon obligés de mettre en place des mesures similaires à terme.

Les objectifs 2020 pour la Belgique

Les objectifs européens 2020 ont été répartis entre les divers états membres. Voici ceux qui concernent la Belgique :

  • 13 % d’énergie renouvelable d’ici 2020 (biomasse, énergie éolienne et énergie solaire). Il s’agit d’un pourcentage plus faible que d’autres états membres en raison de facteurs géographiques. Les Pays-Bas s’engagent par exemple à utiliser l’énergie renouvelable à hauteur de 14 % d’ici 2020, et la Suède caracole en tête avec un objectif se chiffrant à 49 %.
  • Une réduction de 15 % des gaz à effet de serre à l’horizon 2020, selon la répartition suivante entre les différents gouvernements : 15,7 % pour la Flandre, 14,7 % pour la Région wallonne et 8,8 % pour la Région de Bruxelles-Capitale.
  • Un objectif d’efficacité énergétique de 17,8 %. L’efficacité énergétique renvoie au rapport entre un bien, un service ou une prestation et l’énergie qui doit y être investie. Le but est évidemment de ne pas utiliser plus d’énergie que nécessaire pour la production et l’utilisation d’un bien ou d’un service.

L’impact des ménages individuels

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement a pris des mesures concrètes dont vous avez probablement entendu parler.

  • Depuis 2015, une nouvelle norme d’isolation pour les toitures est d’application et à partir de 2020, une habitation peut être déclarée non conforme si elle n’est pas suffisamment isolée (elle ne pourra par exemple plus être louée).
  • À partir de 2020, le double vitrage sera obligatoire dans toutes les habitations.
  • Les chaudières au mazout économes en énergie deviennent la norme. En pratique, il s’agit des appareils à condensation et à basse température les plus performants.