Économies d’énergie : gardez votre circulateur à l’œil

Retour à l'aperçu
économie d’énergie

Une meilleure isolation et l’installation de systèmes de chauffage intelligents ne sont que quelques investissements qui nous permettent de respecter les mesures d’économie de l’énergie. Mais avez-vous déjà pensé à examiner les éléments qui composent votre système de chauffage, comme son circulateur ? Il y a de fortes chances que ce ne soit pas le cas, malgré votre plan de transition infaillible vers un chauffage durable. Le circulateur est une pompe qui permet à l’eau de circuler depuis la chaudière vers les radiateurs ou les convecteurs et qui est plutôt gourmande en électricité : selon Test Achats, le circulateur serait responsable de 5 % à 10 % de la consommation totale d’électricité d’un foyer. Découvrez dès lors nos choix malins pour faire baisser ce pourcentage !

 

Les différents modèles de circulateurs

Sur le marché, vous trouverez différents types de circulateurs :

  • Les plus anciens modèles de circulateurs ne présentent que deux boutons : soit ils sont allumés, soit ils sont éteints. Ils tournent également pendant toute la saison de chauffage à la même vitesse, ce qui en fait sans conteste le modèle le plus gourmand en énergie, avec ses 450 kWh consommés chaque année. En se basant sur un prix de 25 €/kWh, cette consommation représente pas moins de 112 € par an ; un montant bien supérieur à ce que coûte la consommation d’un réfrigérateur moderne.

  • Les années nonante ont vu l’apparition des pompes de circulation à trois modes ou vitesses, avec une puissance de 25 à 75 W. Votre installation est encore équipée de ce modèle et fonctionne à merveille ? Placez alors le circulateur sur la vitesse la plus faible et vérifiez que l’eau continue de circuler dans tous les radiateurs. Si tel est le cas, vous venez d’économiser une sacrée somme d’argent !

  • Aujourd’hui, les circulateurs les plus modernes sont des modèles entièrement automatiques, qui règlent la vitesse en fonction de vos besoins. C’est pourquoi ils sont aussi les plus économiques.

Un label énergétique sur votre circulateur

Un autre élément qui peut vous guider est le label énergétique apposé sur les circulateurs, comme il en existe pour les chaudières et les installations au mazout dans leur ensemble. Vous avez besoin d’une nouvelle pompe ? Demandez expressément d’installer un modèle avec un label A.

  • Les circulateurs avec un label A sont évidemment les plus économiques : ils consomment jusqu’à 80 % d’énergie en moins qu’un modèle de label D ou E.

  • Les circulateurs avec un label B consomment jusqu’à 60 % en moins que les modèles de label D ou E. 

  • Enfin, les circulateurs avec un label C consomment jusqu’à 40 % en moins que les modèles de label D ou E.

 

Certes, les circulateurs avec un label B ou C sont moins chers à l’achat, mais ils consomment plus d’énergie et reviendront donc plus chers sur le long terme. Si vous comptez installer un nouveau circulateur, optez immédiatement pour la qualité. En remplaçant votre vieux modèle par un modèle avec un label A, vos frais à l’achat seront déjà amortis au bout de quatre années, alors qu’un circulateur a une durée de vie moyenne de quinze à vingt ans. Voilà un investissement qui vaut réellement la peine !

Sur le même sujet

Nous avons mené une enquête sur les habitudes du Belge concernant l'entretien de son...
Fin 2019, nous avons interrogé pas moins de 2.217 consommateurs de mazout belges pour savoir à...