Chauffage optimal : comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Retour à l'aperçu
Hybride
pompe a chaleur

Tout le monde cherche à réduire sa consommation énergétique. Une très bonne manière d’y parvenir est d’installer une pompe à chaleur : elle vous fera économiser une énergie considérable sans mettre en péril votre confort. Comment est-ce possible ? Dans cet article, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le fonctionnement des pompes à chaleur.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur capte la chaleur de son environnement direct (l’air, le sol, ou l’eau). Il en existe donc différents types :

  • Pompe à chaleur air/air : La chaleur provient de l’air extérieur et est redirigée vers l’intérieur de la maison.
  • Pompe à chaleur air/eau : Elle capte également la chaleur de l’air extérieur, mais la transmet à l’eau de chauffage de votre habitation.
  • Pompe à chaleur eau/eau : Ce type de pompe à chaleur est peu utilisé dans les habitations privées parce qu’elle s’y prête peu. L’eau est pompée d’une rivière ou d’un lac à proximité pour en capter la chaleur. Après usage, l’eau froide est reversée dans la rivière ou le lac.
  • Pompe à chaleur sol/eau : Un liquide parcourt un réseau de tuyaux souterrains qui captent la chaleur du sol avant de la retransmettre à l’eau de chauffage de votre habitation. Vous avez le choix entre un système de capteur horizontal (à condition que votre jardin soit assez grand) ou de capteur vertical (forage en profondeur).

Un fluide caloporteur (capable de capter et de restituer la chaleur) transporte la chaleur de la source à la pompe, qui la redirige vers le circuit de chauffage (radiateurs/plancher chauffant) via un échangeur de chaleur.

Une pompe à chaleur se compose de 4 éléments :

  • Évaporateur : Élément dans lequel le fluide caloporteur restitue la chaleur par évaporation.
  • Compresseur : compresse la vapeur pour en faire grimper la température.
  • Condenseur : par l’intermédiaire d’un fluide de refroidissement, la vapeur condense et transfère sa chaleur au système de chauffage.
  • Détendeur : le liquide condensé retourne dans le système de pompe.

Pensez au chauffage hybride !

Vous le savez certainement, une pompe à chaleur représente un investissement de taille. Mais il peut y avoir des différences de prix significatives entre les divers systèmes de pompe à chaleur. Ainsi, les pompes à chaleur air/eau sont relativement bon marché par rapport aux pompes à chaleur sol/eau. Attention toutefois : quand il fait vraiment froid dehors, le rendement d’une pompe à chaleur air/eau est particulièrement faible et vous aurez besoin d’autres sources de chaleur.

Savez-vous qu’une pompe à chaleur se combine à merveille avec une chaudière au mazout ? Cette solution hybride n’offre que des avantages : dans une habitation existante elle nécessite moins d’investissement et est respectueuse de l’environnement, parce que vous utilisez davantage de sources d’énergie naturelles pour vous chauffer.