8 consommateurs de mazout sur 10 sont prêts à utiliser les combustibles liquides pauvres en carbone

Retour à l'aperçu
8 consommateurs de mazout sur 10 sont prêts à utiliser les combustibles liquides pauvres en carbone

Ne vous y trompez pas, le mazout est un acteur intéressant pour l’avenir énergétique. Vous pouvez déjà utiliser parfaitement votre combustible habituel en combinaison avec un chauffe-eau solaire et une pompe à chaleur. Et dans les années qui viennent, la famille des combustibles liquides va encore s’agrandir… des nouveaux combustibles vont venir ajouter un caractère renouvelable au mazout, qui deviendra progressivement un combustible pauvre en carbone.

Les combustibles liquides renouvelables émettent moins de CO2 et sont donc plus durables. Ils représentent la solution pour évoluer avec votre installation existante vers un chauffage climatiquement neutre en 2050. Découvrez ces nouveaux combustibles dans cette vidéoNotez également que vous pouvez les utiliser dans votre chaudière et votre réservoir existants !

Mais que pensent les autres consommateurs de mazout de ces combustibles d’avenir ? Nous l’avons demandé à 800 d’entre eux lors d’une enquête. En voici les principaux enseignements :

Dans quelle mesure les combustibles liquides sont-ils intéressants pour vos besoins de chauffage ?

  • 20% des répondants voudraient les utiliser à relativement court terme pour chauffer leur habitation.
  • 60% sont intéressés, mais préfèrent encore attendre.
  • Seuls 20% ne sont pas du tout intéressés et ne choisiraient pas aujourd’hui une variante pauvre en carbone du mazout.

Les combustibles pauvres en carbone sont-ils des produits crédibles ?

  • Ceux qui souhaitent les utiliser à court terme pensent qu’ils sont une source d’énergie renouvelable, neutres en CO2 et plus respectueux de l’environnement.
  • Les consommateurs qui ne souhaitent pas les utiliser dès maintenant sont plus sceptiques, mais trouvent néanmoins que le discours est crédible.

Dans quel délai utiliseraient-ils les combustibles pauvres en carbone ?

  • La plupart des répondants qui souhaiteraient les utiliser voudraient le faire dans les 3 ans.
  • Une quantité négligeable dans les 3 à 6 mois.

Vous le voyez, 8 consommateurs sur 10 sont prêts à se chauffer prochainement avec des combustibles liquides renouvelables dans leur installation existante. Vous aussi ? N’hésitez pas à télécharger notre guide pour plus d’infos.

 

Sur le même sujet

Quoi de mieux qu’un chauffe-eau solaire pour chauffer votre eau et votre maison ? Pas grand-chose...
Le fonctionnement de votre chauffe-eau solaire dépend fortement du type de capteur solaire...