3 conseils aux consommateurs de mazout pour affronter l’hiver

Retour à l'aperçu
Mythes
mazout

Bien que notre dépendance à la nature ait considérablement décru au fil des siècles et que nous ne devions plus chasser le mammouth pour nous mettre quelque chose sous la dent, nous n’en vivons pas moins au rythme des différentes saisons de l’année. Dès que les jours raccourcissent, nous nous préparons en effet à l’arrivée de l’hiver, inconsciemment ou non : nous remplaçons les boissons fraîches et autres apéritifs par des boissons chaudes sur nos listes de courses, couvrons les fauteuils du salon de couvertures bien chaudes, et sortons les gants, bonnets et écharpes de nos armoires. Mais pensez-vous aussi à préparer votre installation au mazout en prévision des mois les plus froids de l’année ? Grâce à ces quelques conseils, votre installation de chauffage sera fin prête pour affronter l’hiver !

Votre installation de chauffage passe à l’heure d’hiver

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre 2018, nous passerons comme chaque année à l’heure d’hiver. Bien sûr, il est toujours agréable de se lever le matin avec les premiers rayons du soleil et de ne pas devoir se rendre au travail dans la pénombre, mais un changement de ce type demande aussi d’ajuster toutes ses horloges, montres et réveils, sans oublier le thermostat du système de chauffage ! La plupart des thermostats modernes effectuent la modification automatiquement, mais vous devrez peut-être le faire manuellement pour les modèles plus anciens. Pour plus de sécurité, vérifiez donc que l’horloge de votre thermostat affiche l’heure exacte et que celui-ci fonctionne correctement.

Assez de mazout pour affronter l’hiver ?

Pour les habitations unifamiliales, la saison de chauffe s’étend traditionnellement du mois de septembre au mois d’avril. À eux seuls, les mois de décembre, janvier et février représentent d’ailleurs près de 50 % des besoins en chauffage d’un ménage ! Mieux vaut donc bien vous préparer avant l’arrivée de cette période critique. Pour ce faire, contrôlez à temps le niveau de mazout de votre citerne. Vous ne voudriez tout de même pas tomber à court de mazout durant les mois les plus froids de l’année, n’est-ce pas ? Autre bonne raison de remplir votre réservoir à mazout avant qu’il ne soit totalement vide : vous éviterez d’en obstruer le conduit d’aspiration et, dans les cas les plus graves, de causer des dommages irréversibles à votre installation de chauffage ! Enfin, disposer d’un bon stock de mazout avant la venue de l’hiver vous évitera en cas de commande les délais d’attente interminables dus à la demande plus grande.

Stockage aérien ? Isolez les canalisations de mazout

Vous possédez une citerne aérienne exposée aux conditions climatiques hivernales et habitez une région où les températures descendent souvent sous la barre des 0 °C (les Ardennes, par exemple) ? Pour empêcher vos canalisations de mazout de geler, mieux vaut alors prévoir une protection supplémentaire en les isolant en bonne et due forme. En effet, si le mazout venait à se figer au sein des canalisations, seuls la chaleur ou un nettoyage mécanique permettraient de remédier à la situation. Mais pas de panique ! Selon la norme belge, le mazout de chauffage « normal » (dont la teneur en soufre ne dépasse pas 0,005 %) ne gèle pas au-dessus de -10 °C. Et pour encore plus de sécurité, n’hésitez pas à demander à votre fournisseur de mazout de vous livrer un mazout avec additifs qui résiste au gel.

Sur le même sujet

L’hiver approche désormais à grands pas ! Tandis que certains se réjouiront de l’arrivée des fêtes...
Ceux et celles qui se chauffent au mazout peuvent dormir sur leurs deux oreilles : lorsque la...